Peu de saumons arrivent au Yukon

Share
The Yukon River near Dawson City, Yukon, Canada. (iStock)
Le fleuve Yukon au Canada. (iStock)
Les premiers saumons quinnat ont traversé la frontière canado-américaine sur le fleuve Yukon, mais les biologistes s’attendent à des nombres plus faibles pour le Yukon cette année.

Les biologistes évaluent le nombre de saumons à la station d’observation de Eagle à 2500 saumons depuis le 30 juin, des nombres normaux pour cette période de l’année. Mais les biologistes de l’Alaska ont noté à l’embouchure du fleuve dans le détroit de Bering une plus faible proportion de saumons canadiens pour la première fois en une dizaine d’années.

La biologiste de l’Alaska, Stephanie Schmidt, affirme que les conditions cette année sont inhabituelles, à commencer par une montaison beaucoup plus hâtive qu’à l’habitude.

« En moyenne, environ 50% des saumons quinnat qui entrent dans le fleuve Yukon se dirigent vers le Canada sont d’origine canadienne. Cette année, il semble que seuls 42% sont d’origine canadienne. La proportion est plus basse que ce à quoi nous nous attendions. »— Stephanie Schmidt, Alaska Fish and Game

Les biologistes américains notent que les niveaux de l’eau sont très bas, et les températures de l’eau beaucoup plus élevées qu’à l’habitude, jusqu’à 20 degrés Celsius; des températures habituellement observées à la fin du mois de juillet et au début du mois d’août. Les pêcheurs de l’Alaska indiquent toutefois aux autorités que leurs prises sont meilleures la nuit, suggérant que les saumons nagent en eau plus profonde donc plus froide le jour, et remontent à la surface la nuit.

L’Alaska a mis en place de nombreuses mesures pour assurer la montaison des saumons canadiens, y compris une interdiction de pêche, l’utilisation d’équipement spécialisé qui permet de relâcher le saumon quinnat accidentellement pêché, et une accentuation de la pêche au saumon kéta.

En complément
DOSSIER –  Zone Yukon Actualités yukonnaises et couvertures spéciales
Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *