Yukon: Une saison touristique meilleure que prévu à Beaver Creek

Share
Le village de Beaver Creek est la collectivité la plus à l'ouest du pays. (Claudiane Samson/ICI Radio-Canada)
Le village de Beaver Creek est la collectivité la plus à l’ouest du pays. (Claudiane Samson/ICI Radio-Canada)
Contre toute attente, le village de Beaver Creek aura connu une bonne saison touristique, selon les commerçants de la communauté yukonnaise située sur la route de l’Alaska.

Les prévisions économiques étaient glauques pour le petit village frontalier de l’ouest du Yukon après que la compagnie Westmark eut décidé, il y a deux ans, de cesser ses voyages touristiques en autocar et de fermer son hôtel de 174 chambres.

D’anciens employés du Westmark Inn, Jyl et Beat Ledergerber, ont fait le pari audacieux d’acheter l’entreprise qui comprend en plus de l’hôtel, une station-service et un camping d’autocaravanes. Beat Ledergerber était l’homme d’entretien de l’hôtel et avait même participé à la construction de certains édifices. Son épouse était responsable de l’administration. Le couple croit pouvoir bien s’en sortir.

« Quand nous avons entendu dire que l’hôtel allait fermer et pourrait être vendu, on s’est dit que nous n’avions rien d’autre à faire et qu’on pourrait le garder ouvert et faire notre possible. »— Jyl Ledergerber

Selon les estimations de Jyl Ledergerber, la fréquentation de l’hôtel pour la saison en cours est près du double de celle de l’an dernier alors que le camping affiche une augmentation de 10 à 15 % supérieure à d’autres années. « C’est énorme », dit-elle.

Sid Vandermeer, qui tient le centre d’information touristique de Beaver Creek, remarque également une très bonne fréquentation touristique due, selon lui, à la baisse du dollar canadien, qui incite les Américains à entreprendre le voyage le long de la route de l’Alaska. Entre 150 et 250 visiteurs par jour ont signé le livre de visiteurs.

Ce sont de bonnes nouvelles pour le résident de longue date qui se souvient du jour de la fermeture de l’hôtel comme d’une journée « très, très triste ». La nouvelle de l’achat de l’hôtel par un couple du village a donc été bien accueillie.

La quelque centaine de résidents s’ennuie toutefois toujours, dit Sid Vandermeer, du spectacle de variétés de l’hôtel qui était présenté quotidiennement aux touristes.

Jyl et Beat Ledergerber croient que s’ils arrivent à le remettre sur pied, l’hôtel de Beaver Creek accueillera de nouveau les autocars de touristes. « Une fois que nous aurons le divertissement, nous pourrons rouvrir le café », dit Beat.

En complément
DOSSIER –  Zone Yukon Actualités yukonnaises et couvertures spéciales

 

 

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *