L’étang artificiel de Whistle Bend : un problème coûteux et malodorant pour Whitehorse

Share
L’étang artificiel Rain Garden dans le quartier Whistle Bend, à Whitehorse au Yukon. (CBC)
L’étang artificiel Rain Garden dans le quartier Whistle Bend, à Whitehorse au Yukon. (CBC)
Le gouvernement du Yukon veut s’attaquer à l’odeur nauséabonde que dégage un étang artificiel dans le nouveau quartier de Whistle Bend à Whitehorse.

L’étang Rain Garden, qui a été créé comme bassin de rétention et d’évaporation des eaux de ruissellement, est recouvert d’algues qui propagent une odeur désagréable dans le voisinage.

« Nous avons, en effet, une prolifération d’algues ici », a affirmé Ron Bramadat, un fonctionnaire du ministère des Services aux collectivités du gouvernement territorial.

Ron Bramadat, un fonctionnaire du ministère des Services aux collectivités du gouvernement yukonnais. (CBC)
Ron Bramadat, un fonctionnaire du ministère des Services aux collectivités du gouvernement yukonnais. (CBC)

Il explique que divers facteurs sont responsables du phénomène, notamment un système d’aération qui a été installé en 2014 et qui n’est plus efficace.

Les résidents contribuent au problème 

M. Bramadat ajoute que l’arrivée de résidents dans le secteur contribue au problème. « Il y a maintenant des pelouses, des personnes avec des animaux domestiques, des gens qui lavent leurs voitures. Tout cela peut amener des nutriments dans l’étang de rétention », a-t-il souligné.

Le déversement de certains fertilisants, savons, et eaux usées qui contiennent du phosphore et du nitrogène dans de l’eau fraîche favorise la prolifération d’algues, explique-t-il.

De solutions possibles

Whitehorse a l’intention de vider le bassin et d’approfondir l’étang, pour ensuite construire une station de pompage et une conduite pour réguler le niveau de l’eau. Le gouvernement propose aussi d’installer une fontaine et un nouveau système d’aération plus efficace.

M. Bramadat indique que le coût estimé des travaux qui doivent commencer l’automne prochain est de 909 000 à 1,33 million de dollars.

Entre temps, Whitehorse recommande aux résidents d’éviter d’utiliser des fertilisants et des pesticides sur leurs pelouses, de ramasser les excréments de leurs animaux domestiques, et d’utiliser les lave-autos.

Ailleurs sur le web :

 

 

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *