Élections au Yukon : des personnes intoxiquées amenées au bureau de vote?

Share
La Première Nation Kwanlin Dun est celle qui compte le plus de membres au Yukon. (Paul Tukker/CBC)
La Première Nation Kwanlin Dun est celle qui compte le plus de membres au Yukon.
(Paul Tukker/CBC)
Après avoir reçu de nombreuses plaintes, la Première Nation Kwanlin Dun, à Whitehorse, demande aux candidats de sa circonscription, et à leurs équipes respectives, de ne pas amener de citoyens intoxiqués aux bureaux de vote.

Dans une lettre envoyée aux trois candidats de la circonscription de Mountainview, la Première Nation se dit soucieuse de certaines « pratiques questionnables » qui seraient utilisées par des militants dans le secteur McIntyre.

« Nous avons été informés que des personnes intoxiquées ont pu être amenées dans des bureaux de vote alors qu’elles étaient potentiellement incapables de prendre une décision éclairée, est-il écrit dans la lettre. Nous demandons à ce que tous les partis évitent cette pratique. »

Nous demandons à ce que tous les candidats et les employés des élections fassent preuve du plus profond respect lorsqu’ils interagissent avec des citoyens de la Première Nation Kwanlin Dun.

Lettre de la Première Nation Kwanlin Dün aux candidats de la circonscription de Mountainview

Les auteurs prennent en exemple le fait de mentionner que « c’est « le jour du vote » alors que ce ne l’est pas ». L’élection au Yukon a lieu le 7 novembre, mais les citoyens peuvent voter dès maintenant grâce à des bulletins spéciaux.

Interpellations

Nolan Charlie, de la nation Kwanlin Dün, raconte que durant la fin de semaine de l’Action de grâce, il s’est fait offrir un tour en voiture alors qu’il était en état d’ébriété et qu’il se promenait dans la rue.

« Deux femmes dans une voiture m’ont demandé d’aller voter et j’ai accepté, explique Nolan Charlie. J’étais en train de boire, je n’étais pas dans mon état normal, j’étais saoul. Elles m’ont amené vers Westmark [un hôtel], je pense, pour aller voter. Puis, je suis resté au centre-ville. »

Nolan Charlie ne peut pas dire avec exactitude où il a déposé son bulletin de vote, mais confirme qu’il s’agissait d’un hôtel. Il se souvient aussi du candidat qu’il a choisi : Darrell Pasloski, le candidat et chef du Parti du Yukon.

« Elles m’ont dit : « Va voter pour Darrell Pasloski », alors c’est ce que j’ai fait. C’était des filles blanches, des femmes blanches. Elles m’ont demandé, alors oui, je l’ai fait. »

Une autre membre de la nation Kwanlin Dun, qui a demandé à garder l’anonymat, a fait une déclaration comme quoi ses amies et elle ont été approchées et se sont fait offrir « un aller-retour pour le centre-ville, s’il était possible de voter pour [Pasloski]. »

« [Le conducteur] a dit que si nous le faisions, il nous rendrait service en nous offrant un tour », soutient-elle.

La femme en question dit avoir voté, mais qu’elle était « en lendemain de veille, qu’elle ne pouvait pas réfléchir clairement et trop chancelante pour faire quoi que ce soit ».

Elle dit qu’après avoir voté, ses amies et elle ont fait un tour au centre-ville, ont été chez un prêteur sur gage, puis dans un magasin de vins et de spiritueux. Ensuite, elles se sont vu offrir le retour jusque dans McIntyre.

Le Parti du Yukon réagit

Currie Dixon, responsable de la campagne électorale pour le Parti du Yukon, estime que ces allégations sont « manifestement fausses ».

« Nous offrons des tours en voiture à ceux qui en ont besoin. Cependant, nous n’offririons jamais de tour à quelqu’un qui est intoxiqué et nous ne ferions jamais cela avec de mauvaises intentions, pas plus que nous ne mentirions sur le fait qu’il s’agit du jour du vote », dit-il.

Currie Dixon a déclaré que le Parti du Yukon a ses propres inquiétudes quant au comportement des autres partis, sans toutefois donner plus de détails. Il assure que le Parti a partagé celles-ci avec les responsables des élections du Yukon.

D’après les notes de Nancy Thomson

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *