L’architecte propose une école écologique aux francophones du Yukon

Share
L'architecte Tony Zedda propose un édifice à très haute efficacité énergétique avec des espaces d'apprentissage décloisonnés pour les élèves. (Claudiane Samson/Radio-Canada/CBC)
L’architecte Tony Zedda propose un édifice à très haute efficacité énergétique avec des espaces d’apprentissage décloisonnés pour les élèves. (Claudiane Samson/Radio-Canada/CBC)
La firme d’architecture retenue pour la conception d’une nouvelle école secondaire francophone au Yukon propose un édifice à très haute efficacité énergétique et dont les espaces d’apprentissage sont décloisonnés.

La firme d’architecture yukonnaise Kobayashi-Zedda a présenté une première proposition pour le projet de construction d’une école secondaire aux membres de la Commission scolaire francophone ainsi qu’à des parents, des enseignants et des représentants de la communauté francophone.

L’architecte Tony Zedda veut faire de cet édifice un modèle d’efficacité énergétique selon les principes d’habitat passif. La firme propose également des systèmes énergétiques solaires et par géothermie.

C’est ambitieux parce que ça ne s’est jamais fait avec un édifice du gouvernement au Yukon, mais il y a une belle opportunité ici de le faire sur ce site pour la communauté. Tony Zedda, architecte
La firme propose également une école où les élèves ne sont pas confinés à des salles de classes conventionnelles, mais peuvent utiliser différents types d’espace selon les tâches à accomplir, y compris l’utilisation d’espaces à l’extérieur. Une autre idée suggérée est celle d’intégrer un mur vivant où des plantes comestibles seraient cultivées.La commissaire Edith Campbell s’est réjouie de la présentation qui fait réellement avancer le dossier. « On voit qu’on arrive finalement à une phase un peu plus concrète de la construction de l’école. On en parlait beaucoup en termes de projet, en termes d’idées et tout d’un coup on va passer d’idée à des plans un peu plus précis. »Pour l’instant, seuls les enseignants ont été consultés. Les parents et la communauté devraient faire l’objet de consultations publiques dans la nouvelle année.

Le gouvernement territorial sortant avait assuré le financement du design de l’école avant le déclenchement des élections. Lors de consultations publiques précédentes, la communauté avait indiqué souhaiter un centre scolaire communautaire qui intégrerait, en plus d’une école secondaire, un centre communautaire muni d’une salle de spectacle.

Les responsables de la Commission scolaire francophone du Yukon affirment toujours attendre une réponse de Patrimoine canadien pour le financement du volet communautaire de l’édifice. La firme d’architecture affirme que les plans, toujours préliminaires, peuvent aisément être ajustés pour ajouter une salle de spectacle ou autre espace.

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *