Prix mondial d’enseignement 2017 : une enseignante du Nunavik remporte 1 million $

Share
prix-mondial-denseignement-2017-une-enseignante-du-nunavik-remporte-1-million
L’enseignante Maggie MacDonnell et un de ses élèves. (Martin Dokoupil/CP/AP)
Une enseignante au Nunavik, dans le nord du Québec, qui fait la promotion de l’espoir et de la générosité, a remporté dimanche le Global Teacher Prize (Prix mondial d’enseignement 2017) doté d’une bourse d’un million de dollars.

Maggie MacDonnell a reçu sa récompense lors d’une cérémonie qui s’est déroulée à Dubaï, dans les Émirats arabes unis. Elle l’a remporté sur des concurrents provenant de plusieurs pays, dont la Chine, la Jamaïque, le Kenya, l’Allemagne, le Royaume-Uni et le Pakistan.

Maggie MacDonnell, qui a grandi en Nouvelle-Écosse, a battu 20 000 autres enseignants en nomination au Prix mondial d’enseignement 2017, qui est rapidement devenu depuis sa création il y a trois ans l’un des prix les plus convoités pour l’excellence en enseignement.

Le prix, décerné chaque année par la Fondation Varkey basée à Dubaï affirme que la jeune Québécoise a «fait une contribution exceptionnelle à la vie de ses étudiants à Salluit.»

Son approche met l’accent sur les «actes de bonté», comme la gestion d’une cuisine communautaire et la participation à des cours de prévention du suicide.

Le suicide chez les jeunes gens habitant le nord du pays

Salluit, qui compte une population de 1 450 habitants, est si éloignée qu’elle n’est accessible que par voie aérienne. Le petit village a été témoin de six suicides en 2015, touchant tous les jeunes hommes de 18 à 25 ans.

«Le souvenir qui continue de me hanter est quand je vois ces adolescents creuser littéralement leur tombe», a déclaré MacDonnell. Je ne savais pas jusqu’à ce que j’arrive à Salluit que c’était une réalité canadienne.»

Elle a aussi créé un club de course afin de motiver les jeunes et a travaillé pour améliorer la situation difficile des jeunes filles de la région.

Le premier ministre canadien Justin Trudeau l’a félicitée par l’entremise de son compte Twitter : «Félicitations, Maggie! Merci pour tout ce que vous faites pour aider vos élèves à se bâtir un avenir plus.»

Avec cette bourse, Mme MacDonnell a l’intention de créer un organisme sans but lucratif dont les programmes miseraient sur l’environnement et les jeunes du Nord-du-Québec.

RCI avec Associated Press, CBC et Radio-Canada

Share
Stéphane Parent, Radio Canada International

Stéphane Parent, Radio Canada International

Pour d’autres nouvelles du Canada et d’ailleurs, visitez le site de Radio Canada International.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *