Yukon : un rapport recommande la création d’une taxe de vente pour éponger le déficit

Share
Le panel financier aidant le gouvernement du Yukon. (Wayne Vallevand/Radio-Canada)
La perspective d’un déficit budgétaire pousse un panel d’experts à conseiller au Yukon de créer une taxe de vente territoriale, aux côtés de celle du fédéral.

Le groupe mandaté en mai par le gouvernement soutient que cette taxe de vente assurerait des revenus plus stables au territoire qu’une hausse des impôts.

Il suggère aussi de partager certains services avec d’autres gouvernements provinciaux ou municipaux, et propose, en outre, d’ouvrir le système de santé à la sous-traitance, y compris certains services touchant l’évaluation des patients et la chirurgie.

Un déficit prévisible

Le rapport a été déposé mardi par les cinq membres du panel présidé par Norman McIntyre, un comptable de Whitehorse.

Il prévoit des budgets déficitaires de 40 M$ à 60 M$ au cours des prochaines années, alors que le territoire vivait avec un surplus budgétaire depuis longtemps.

Le rapport ajoute que le vieillissement de la population du Yukon coûtera cher au territoire à cause de l’augmentation de leurs besoins en services.

Des solutions proposées

Les auteurs du rapport soutiennent toutefois que le déficit est évitable.

Ils soutiennent qu’un simple « ralentissement de l’augmentation des dépenses publiques » combiné à une « légère accélération de l’augmentation des revenus, ou n’importe quelle combinaison » de ces deux éléments suffirait à inverser la tendance.

S’il faut augmenter les revenus [du Yukon], nous pensons que ça doit passer par une taxe de vente territoriale.

Ron Kneebone, membre du panel et économiste à l’Université de Calgary

Une faible taxe de vente suffirait, dit le rapport, à augmenter les revenus annuels du Yukon de 40 M$.

D’autres pistes

Soutenant que le Yukon est l’un des lieux les moins taxés au Canada, le rapport suggère aussi d’utiliser les revenus de la taxe sur le carbone pour réduire les impôts des particuliers et des entreprises.

Le panel propose aussi d’entreprendre une étude des services de santé afin d’augmenter l’efficacité des dépenses publiques. Il soulève la possibilité d’augmenter les droits miniers et soutient que le gouvernement devrait faire preuve de plus de transparence quant à l’utilisation de l’argent des contribuables.

Des consultations publiques seront tenues par les experts pour obtenir l’avis des résidents, des entrepreneurs, des municipalités et des Premières Nations.

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *