18 ans après sa création, le Nunavut enfin présent sur la flamme du Centenaire du Canada

Share
La commissaire du Nunavut Nellie Kusugak, la gouverneure générale Julie Payette, le premier ministre du Nunavut Paul Quassa et le premier ministre canadien Justin Trudeau allument la flamme du Centenaire à Ottawa (Justin Tang/La Presse Canadienne)
Avec les symboles officiels du Nunavut désormais gravés, toutes les provinces et tous les territoires du Canada sont pour la première fois représentés sur la flamme du Centenaire à Ottawa.

Il a fallu près de deux décennies pour que le Nunavut ait enfin sa place sur le monument de la flamme du Centenaire sur la colline du Parlement.

Le monument a été construit afin de célébrer le centenaire du Canada en 1967. Or, le territoire du Nunavut a été créé en 1999. Dans le cadre des célébrations du 150e de la confédération, le gouvernement a annoncé en septembre que les symboles officiels du Nunavut seraient inscrits sur la flamme, célèbre attraction touristique.

Sur l’écusson du Nunavut se trouvent un inuskshuk, un qulliq (lampe de pierre inuite) et cinq disques jaunes descendant en arc jusqu’au centre et l’étoile Polaire.

Le monument a été démonté cet automne et pendant des semaines, des équipes ont travaillé afin de reconstruire entièrement la structure pour y ajouter un 13e côté afin d’y inclure les symboles officiels du Nunavut et la date à laquelle le territoire s’est joint à la Confédération.

Désormais, l’œuvre représente le Canada d’un océan à l’autre grâce aux armoiries des 10 provinces et des trois territoires et leurs fleurs.

Éteinte pendant la construction, la flamme a été rallumée notamment par le premier ministre Justin Trudeau, le premier ministre du Nunavut Paul Quassa et la gouverneure générale Julie Payette.

« La devise « Nunavut, notre force », écrite en caractères syllabiques sur les armoiries, reconnaît le rôle clé que joue notre territoire dans la préservation de la souveraineté et de la sécurité de cette grande nation, tout en renforçant l’identité du Canada en tant que pays nordique. », a affirmé le premier ministre du Nunavut, Paul Quassa.

Share
Marie-Laure Josselin, Radio-Canada

Marie-Laure Josselin, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *