Les Inuits du Nunavut recevront de l’appui pour s’adapter aux changements climatiques

Share
Une jeune fille inuite tient la main de sa mère alors qu’elle se promène dans la ville arctique d’Iqaluit.
(Reuters)
En vertu d’une nouvelle entente, le territoire du Nunavut situé dans le Grand Nord canadien obtiendra du gouvernement fédéral 1,7 million de dollars entre 2017 et 2021 pour mettre en œuvre des mesures d’adaptation aux changements climatiques.

L’objectif principal de ce fonds est de réduire les répercussions du réchauffement climatique sur les activités traditionnelles de subsistance ou récréatives réalisées sur la glace et sur les terres nordiques.

Le Nunavut est confronté directement aux effets des changements climatiques, auxquels il est particulièrement vulnérable. Le gouvernement du Nunavut est heureux de collaborer avec Affaires autochtones et du Nord Canada pour trouver des moyens novateurs de mieux composer avec ces défis. Les fonds reçus au titre du programme Se préparer aux changements climatiques dans le Nord nous aide à concevoir des projets qui assureront l’adaptation et la résilience du territoire à long terme.

– Elisapee Sheutiapik, ministre de l’Environnement du Nunavut

D’autres initiatives seront aussi lancées pour favoriser la participation des jeunes dans la planification de l’adaptation aux changements climatiques et favoriser le transfert des connaissances. Les collectivités autochtones et du Nord collaboreront avec le gouvernement du Nunavut pour sélectionner certains projets.

(David Ljunggren/Reuters)

Le financement est assuré par le programme Se préparer aux changements climatiques dans le Nord (PCCN) du Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques, le plan national pour s’attaquer aux répercussions des changements climatiques.

Le PCCN utilise une approche ciblée répondant aux priorités locales et régionales identifiées en collaboration avec les collectivités autochtones et nordiques, les gouvernements régionaux et territoriaux, et d’autres ministères fédéraux.

Impacts des changements climatiques chez les populations du Grand Nord canadien

Selon le rapport Vivre avec les changements climatiques au Canada publié par le Gouvernement canadien en 2008, dans toutes les régions de l’Arctique canadien, des résidents de petites localités à prédominance autochtone signalent que les conditions météorologiques sont moins prévisibles qu’autrefois et, dans certains cas, que les tempêtes progressent plus rapidement.

Cette imprévisibilité limite les déplacements et la participation aux activités sur terre et de subsistance, et fait croître le risque de se perdre ou d’avoir des accidents sur terre. Selon les résidents d’Arctic Bay (Nunavut), la « fréquence accrue des tempêtes » augmente les risques de la navigation estivale et limite l’accès à certains territoires de chasse (Ford et coll., 2006b).

Ces changements ont des répercussions économiques sur les particuliers et les ménages, qui voient augmenter les dommages subis par leur équipement et diminuer ou disparaître les prises de nourriture traditionnelle. Ci-bas, un résumé des effets constatés par les auteurs du rapport en ce qui concerne les collectivités du Nord et les changements climatiques :

Les températures extrêmes, qu’elles soient basses ou hautes, agissent directement sur la santé.

À lire aussi :

Table ronde sur les changements climatiques : souris, écosystèmes et pergélisol, Radio-Canada

Les oiseaux de l’Arctique ont-ils trop chaud?, Radio-Canada

Les Inuits et les scientifiques unissent leurs forces contre les changements climatiques, Regard sur l’Arctique et Radio-Canada

Bilan de la COP23: « On doit en faire plus » – Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique au Canada, Radio-Canada

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *