La vitrine sur l’Arctique canadien Aurores Boréales poursuit la mise en dialogue entre le Nord et Sud

Share
L’événement rassemble la communauté culturelle et d’affaires de plusieurs territoires canadiens. Sur quatre jours, il propose des ateliers, des conférences, un salon des exposants commerciaux et culturels. (Courtoisie: Aurores Boréales)
Après plus d’une décennie à créer des ponts commerciaux et culturels entre les gens d’affaires de l’Arctique et ceux du Sud, la conférence Aurores Boréales espère encore soutenir les communautés d’affaires dans leurs opportunités, explique l’un des fondateurs du rendez-vous annuel.

« Nous avons eu l’idée de créer cet événement afin de mettre en relation les habitants du Nord intéressé à faire affaire avec les habitants du Sud », nous explique Sterling Peyton, joint à Ottawa. « Il a aussi fallu bien mettre en situation ces gens et leur expliquer comment faire affaire avec la région arctique, qui est une région qui a ses particularités culturelles, géographiques et démographiques. Quand on débarque là-bas, il y a tout un décalage, nous sommes là pour faciliter les liens. »

Bâtir une relation de confiance
« Les choses ont beaucoup changé dans les dix dernières années de notre vitrine sur l’Arctique. Les gens en savent beaucoup plus sur la région et sont mieux outillés dans leur compréhension du Nord. Il s’est également bâti une relation de confiance à travers les années» , explique l’un des fondateurs de la vitrine, Sterling Peyton. (Courtoisie: Aurores Boréales)

L’événement rassemble la communauté culturelle et d’affaires de plusieurs territoires canadiens tels que le Nunatsiavut (un territoire autonome géré par les Inuits de Terre-Neuve-et-Labrador au Canada), le Nunavut (un territoire fédéral du Nord du Canada), le Nunavik (autrefois le Nouveau-Québec, situé au-delà du 55e parallèle nord de la province de Québec). Sur quatre jours, il propose des ateliers, des conférences, un salon des exposants commerciaux et culturels. Les participants et les gens inscrits viennent de partout au Canada pour échanger et conclure des affaires.

Lors de la première édition, il y a eu 450 personnes inscrites pour Aurores Boréales. Pour cette année, il y a 1400 personnes déjà sur place.

« Les choses ont beaucoup changé dans les dix dernières années de notre vitrine sur l’Arctique. Les gens en savent beaucoup plus sur la région et sont mieux outillés dans leur compréhension du Nord. Il s’est également bâti une relation de confiance à travers les années. »

Des conférences sur les infrastructures de développement propres au Nord, des déjeuners de réseautage de même qu’un atelier sur les perspectives inuites relatives au passage du Nord-Ouest sont au programme des prochains jours.

La vitrine Aurores Boréales est en ce moment en cours, et ce, jusqu’au 3 février.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *