109,5 millions de dollars pour vaincre la tuberculose dans l’Arctique canadien

Share
Après avoir donné beaucoup d’importance à la réconciliation et au rétablissement du dialogue, le gouvernement de Justin Trudeau présente un budget qui donne encore plus de moyens aux communautés arctiques. Sur la photo le premier ministre du Nunavut, Paul Quassa. (HO/La Presse canadienne)
Le premier ministre du Nunavut Paul Quassa ne cache pas sa satisfaction, car le budget fédéral promet des investissements conséquents pour combattre la tuberculose qui ravage les villages arctiques.

« Nous accueillons positivement ces investissements en éducation et en emploi », a déclaré le premier ministre du Nunavut Paul Quassa. « Nous allons travailler de concert avec nos partenaires au ministère fédéral, Inuit Tapiriit Kanatami et Nunavut Tunngavik inc. dans l’affirmation de notre rôle en tant que vecteur de financement et de programmes spécifiques pour les Inuits. »

Combattre la tuberculose
Qikiqtarjuaq, Nunavut (Eilis Quinn, Eye on the Arctic)
La ville de Qikiqtarjuaq, dont la population a été la plus fortement touchée, a entamé une campagne de dépistage de la maladie depuis le 2 février dernier. (Eilis Quinn/Regard sur l’Arctique)

Pour combattre la tuberculose et aussi créer une enquête permanente sur la santé des Inuits, un financement de plus 109 millions de dollars sur dix ans a été annoncé par le ministre des Finances canadien Bill Morneau. L’année 2017 a été particulièrement marquée par la tuberculose au Nunavut, où la maladie a atteint son plus haut niveau depuis la fondation du territoire en 1999. La ville de Qikiqtarjuaq, dont la population a été la plus fortement touchée, a entamé une campagne de dépistage de la maladie  le 2 février dernier.

Le logement, une priorité

Les problèmes de logements endémiques ont aussi été abordés dans ce budget. C’est en tout 400 millions de dollars sur dix ans qui seront investis pour régler les problèmes de surpeuplement et d’installations vétustes dans les régions inuites du Nunavik, du Nunatsiavut et des Inuvaluit.

Outre dans les domaines de la santé et du logement, des investissements ont également été accordés à la formation et l’emploi.

Le gouvernement fédéral a aussi proposé de modifier la Loi sur le Nunavut pour permettre au gouvernement local de gérer la faune relative à la récolte autochtone du gibier.

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *