Un important prix en photojournalisme dénonce la fonte des glaces dans l’Arctique

Share
L’édition 2017 appuyait le travail de la photographe française Lizzie Sadin sur la traite des femmes au Népal.  Cette année le prix soutiendra pour la première fois le travail conjoint de deux photographes : le Russe Yuri Kozyrev et le Néerlandais Kadir Van Lohuizen. Septentrionalium Terrarum descriptio, 1595, Gerardus Mercator (Courtoisie du prix Carmignac)
Le prix Carmignac, qui récompense depuis 2009 des projets de photojournalisme sur des sujets sensibles concernant les droits de la personne, se penche cette année sur la région arctique et ses habitants.

« Ce qui nous a menés à choisir l’Arctique est une enquête que nous avons faite auprès de nos partenaires qui sont des ONG qui militent dans des domaines proches des droits humains.  On remarquait des thèmes récurrents comme la lutte contre les changements climatiques et celui des migrations dues au conditions environnementales.  L’idée était aussi de changer année après année de continent, de pays et de région du globe pour obtenir une vision la plus totale possible », explique le directeur du prix Carmignac, Emeryc Glaise, joint par Regard sur l’Arctique à Paris.

L'entrevue de Emeric Glayse, directeur du prix Carmignac de photojournalisme

Regard sur l’Arctique a discuté d’exposition, de livre et du projet du duo de photographes Yuri Kozyrev et Kadir Van Lohuizen.

Un jury séduit par la double expédition

L’édition 2017 appuyait le travail de la photographe française Lizzie Sadin sur la traite des femmes au Népal.  Cette année le prix soutiendra pour la première fois le travail conjoint de deux photographes : le Russe Yuri Kozyrev et le Néerlandais Kadir Van Lohuizen.

« Le jury a été extrêmement séduit par cette double expédition.  Ce projet dénommé Arctique : Nouvelle frontière a pour ambition d’aborder tous les sujets que l’on peut voir en Arctique qui sont liés à la fonte des glaces et au dégel du pergélisol.  Le but est d’aborder ces sujets dans chaque zone géographique de la région circumpolaire.  C’est ce qui a plu au jury du prix Carmignac : obtenir à la fin du voyage une cartographie des problématiques liées à la fonte des glaces «, dit Emeryc Glaise.

Portrait de Yuri Kozyrev (Courtoisie de Yuri Kozyrev)

Ainsi le photographe russe Yuri Kozyrev partira de Mourmansk dans le nord-ouest de la Russie pour se rendre à la péninsule de Yamal, le port de Sabetta, la ville portuaire de Doudinka, à la péninsule de Taïmyr, et terminer son voyage dans le district autonome de Tchoukotka.

Portrait de Kadir Van Lohuizen (Courtoisie de NOOR)
Un long voyage

Le photographe Kadir Van Lohuizen démarrera son voyage de l’île norvégienne de Spitzberg, vers le Groenland, pour ensuite passer par le nord du Canada et terminer son parcours dans le nord de l’Alaska.

Une carte des trajets respectifs des deux photographes ainsi que de leurs repérages hivernaux. (Courtoisie de la fondation Carmignac)

Les deux photographes partent dans deux semaines pour commencer leur aventure.  Ils se rencontreront en septembre dans le détroit de Béring.  Ils reçoivent chacun une bourse de 50 000 euros pour réaliser ce projet.

Leur carnet de photographie sera visible en ligne et en temps réel grâce à une collaboration avec le journal Le Monde.

Jury du Prix Carmignac
Jean Jouzel, climatologue et glaciologue spécialisé dans l’Arctique, co-lauréat du prix Nobel de la paix au titre du GIEC en 2007 et Prix Vetlesen 2012
David Barber, climatologue spécialiste des changements climatiques en Arctique et chef scientifique de l’expédition Amundsen (unique brise-glace de recherche canadien)
Emma Bowkett, directrice de la photographie du Financial Times Weekend Magazine
Pascal Beausse, responsable de la collection photographie du Centre national des arts plastiques (CNAP)
Nicolas Jimenez, directeur de la photographie du Monde
Sarah Leen, directrice de la photographie du National Geographic Magazine
Lizzie Sadin, Photojournaliste, lauréate de la 8e édition du prix Carmignac
Thierry Grillet, Le prix Carmignac a eu le plaisir d’accueillir pour la troisième année de suite Thierry Grillet, directeur à la diffusion culturelle de la Bibliothèque nationale de France (BNF), comme conseiller artistique.

 

 

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *