L’Organisation maritime internationale vise une réduction de 50 % des gaz à effet de serre d’ici 2050

Share
Un bateau-cargo dans le port de Jakarta en Indonésie le 16 avril 2018. (Darren Whiteside/Reuters)
Des objectifs de réduction d’un minimum de 50 % des gaz à effet de serre émis par les grands transporteurs de fret internationaux ont été annoncés par l’Organisation maritime internationale (OMI) la semaine dernière, lors de la conclusion d’un sommet international sur ces questions.

Le secrétaire général de l’OMI, Kitack Lim, a déclaré par voie de communiqué, le 13 avril, qu’il était « sûr que les efforts déployés par les pays membres seraient constants pour réduire les gaz à effet de serre émis par les gros transporteurs et que cette entente constituait une base sur laquelle travailler. »

C’est au terme de ce sommet à leur quartier général de Londres qu’une résolution a été approuvée par 100 États membres, une première pour l’industrie du transport maritime. L’entente envisage de réduire de 50 % ses émissions polluantes d’ici 2050 par rapport à 2008 et à terme les enrayer complètement. On estime que l’industrie du transport maritime compte pour 2 % des émissions globales de gaz à effet de serre sur la planète.

Une carte des principales voies maritimes utilisées pour le commerce dans le monde. (Courtoisie: UNCTAD/RMT/2017)

« Cette entente envoie un signal fort aux pétrolières et à l’industrie maritime qu’ils doivent réinvestir dans les nouvelles technologies et les utiliser rapidement… », a déclaré par voie de communiqué la semaine dernière Mark Lutes de WWF.

L’OMI compte 173 États membres.

 

 

 

 

 

 

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *