La culture autochtone au coeur d’une nouvelle chaire de recherche au Québec

Share
L’artiste innu Réal McKenzi était présent au lancement de la chaire. (Radio-Canada)
L’art pour aider à guérir les plaies du passé chez les Autochtones : c’est l’un des objectifs de la première chaire UNESCO de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), dans l’est du Canada.

Intitulée « La transmission culturelle chez les premiers peuples comme dynamique de mieux-être et d’empowerment », cette chaire souhaite bâtir des ponts entre les communautés autochtones du monde entier.

Pour y arriver, on mise sur l’art et la transmission culturelle afin de favoriser la communication au-delà des clichés.

Regardez le reportage de Giller Munger au Téléjournal:

 

La chaire se veut aussi une façon de permettre aux anciens de transmettre leurs traditions aux plus jeunes.

« On veut s’assurer que l’UNESCO puisse vraiment appuyer la valorisation, la protection, la revitalisation des langues et des cultures autochtones », dit Sébastien Goupil, secrétaire général de la Commission canadienne pour l’UNESCO.

« C’est quelque chose qui aide beaucoup les jeunes d’être en contact avec les aînés et de se sentir utiles face à eux », ajoute Elizabeth Kaine, professeure-chercheuse huronne-wendate au département des arts et lettres de l’UQAC.

D’après le reportage de Gilles Munger

Une portion de l’oeuvre Le cercle brisé de Karine Giboulo. (Radio-Canada)
Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *