Un nouveau projet d’histoire orale inuite sur l’expédition Franklin

Share
Les membres de l’expédition Franklin ont eu des contacts avec des Inuits. (Universal Images Group/Getty Images)
L’interaction et la contribution des Inuits avec l’expédition de sir John Franklin, en 1845, feront l’objet d’un projet d’histoire orale réalisé par l’organisme Know History, a annoncé Parcs Canada mercredi.

Plusieurs Inuits participeront à la planification et à la réalisation du projet qu’avait proposé l’historien inuit Louie Kamookak. Décédé en mars dernier, celui-ci disait avoir entendu parler de l’expédition par ses grands-parents alors qu’il était tout jeune.

En poursuivant la collecte d’information pendant près de 30 ans, il avait aidé les archéologues sous-marins de Parcs Canada à localiser, en 2014, les débris du HMS Erebus, un des deux bateaux de l’expédition Franklin.

Outre l’Erebus, le savoir traditionnel inuit et la technologie moderne ont aussi mené à la découverte de l’épave du HMS Terror en 2016.

Un mystère résolu après 150 ans
Les deux navires, NSM Erebus et NSM Terror, disparus en 1846 lors de l’expédition Franklin, dans le Grand Nord canadien, ont été retrouvés respectivement en 2014 et 2016. (Illustrated London News/Getty)

Know History travaillera en partenariat avec la société d’experts-conseils autochtones NVision Insight Group Inc. et Konek Productions, une entreprise de production inuite basée à Iqaluit, au Nunavut.

Elle collaborera également avec le Nattilik Heritage Centre de Gjoa Haven au Nunavut, le Comité consultatif provisoire de Franklin et Parcs Canada.

Des jeunes et des aînés inuits seront mis à contribution pour collecter les récits oraux dans leur langue. L’ancienne commissaire du Nunavut, Edna Elias, sera l’intervieweuse principale et la traductrice de l’équipe.

« En collaborant avec les Inuits, Parcs Canada continue de faire connaître aux Canadiens et aux Canadiennes et au reste du monde l’histoire fascinante et de mieux en mieux connue de l’expédition de Franklin. »

Catherine McKenna, ministre de l'Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada

Tout le matériel collecté fera partie d’un livre qui permettra de comprendre les interactions des Inuits avec sir John Franklin et les équipages des deux bateaux de l’expédition, les HMS Erebus et HMS Terror qui étaient partis à la recherche d’un passage du Nord-Ouest.

Des expositions seront éventuellement présentées au Nattilik Heritage Centre à Gjoa Haven et sur les sites Web de Parcs Canada et de la Kitikmeot Inuit Association.

Elles comprendront des vidéos, des enregistrements audio, des transcriptions d’entrevues et le manuscrit du livre.

La date d’achèvement proposée du projet est décembre 2019

Les Gardiens inuits

Parcs Canada en collaboration avec le Comité consultatif provisoire de Franklin souhaite aussi élaborer un programme de Gardiens inuits pour protéger les sites des épaves des navires de Franklin.

Des gardiens seront postés sur les deux épaves pendant toute la période d’eau sans glace pour surveiller les lieux.

Share
Espaces autochtones, Radio-Canada

Espaces autochtones, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur les Autochtones au Canada, visitez le site d’Espaces autochtones.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *