Les feux de forêt accélèrent la fonte du pergélisol, selon une étude

Share
Des arbres incendiés durant les feux de forêt autour de Fort McMurray, dans le nord de l’Alberta, en juin 2016. Des les forêts brûlées, la fonte du pergélisol peut être définitive. (Jason Franson/La Presse canadienne)
Les incendies des 30 dernières années pourraient être responsables de près du quart de la fonte du pergélisol observée dans les tourbières en Alberta (centre du Canada) et dans les Territoires du Nord-Ouest (nord du Canada).

Selon une étude de l’Université de l’Alberta, les feux auraient aussi triplé le rythme des fontes soudaines du pergélisol, qui sont souvent considérées comme irréversibles.

« Notre climat devient trop chaud. Ces écosystèmes sont en quelque sorte transformés définitivement. »

Carolyn Gibson, chercheuse spécialisée dans le pergélisol

La chercheuse Carolyn Gibson, l’auteure principale de l’article paru dans la revue Nature Communications, étudie désormais en doctorat à l’Université de Guelph.

Elle a participé à des recherches sur les tourbières du nord de l’Alberta et de la région de Fort Simpson, dans les Territoires du Nord-Ouest, pour sa maîtrise à l’Université de l’Alberta.

La chercheuse Carolyn Gibson a participé à des observations dans les Territoires du Nord-Ouest et le nord de l’Alberta. (Carolyn Gibson)
Une menace pour l’environnement et les infrastructures

Les autres chercheurs et elle concluent que l’effet des feux de forêt s’étale sur plusieurs années et que le pergélisol continue de se dégrader, même si les arbres repoussent.

La fonte du pergélisol libère des quantités importantes de carbone, ce qui contribue aux changements climatiques.

Le sol devient aussi plus instable, ce qui dégrade les routes et provoque des fissures dans les bâtiments, explique Carolyn Gibson. L’habitat du caribou devrait aussi se réduire.

Mieux comprendre la fonte du pergélisol permettra de prendre de meilleures décisions pour la construction des infrastructures et de réfléchir à des stratégies pour s’adapter, espère la chercheuse.

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *