Le village de Cape Dorset, dans le nord-est du Canada, inaugure son nouveau centre culturel

Share
Deux expositions marquent l’ouverture officielle du Centre culturel Kenojuak de Cape Dorset, au Nunavut. L’une d’elles présente plusieurs sculptures d’artistes du village ainsi que des œuvres de l’Inuite Kenojuak Ashevak. (Coopérative Eskimo de West Baffin/Courtoisie de William Huffman)
La communauté inuite de Cape Dorset, au Nunavut, s’est dotée d’un nouveau centre culturel pour promouvoir la création d’œuvres locales. C’est un rêve devenu réalité pour les résidents de ce village de 1500 habitants situé au nord du 63e parallèle, où près du quart de la population travaille dans le milieu des arts.

« Certains artistes travailleront à même l’espace destiné à la création, tandis que d’autres exposeront plutôt leurs œuvres », explique le directeur marketing de la Coopérative Eskimo de West Baffin, William Huffman, qui a contribué au projet. Plus d’une centaine d’artistes associés à la coopérative pourront ainsi utiliser le nouveau bâtiment pour concevoir des œuvres, en exposer et en vendre.

« L’art, plus particulièrement la création et la vente d’œuvres, est central dans l’économie de Cape Dorset et il l’a toujours été », rappelle William Huffman, en entrevue téléphonique avec Regard sur l’Arctique.

Le Centre culturel Kenojuak comprend un studio de création consacré notamment à la lithographie, à la gravure et au dessin, ainsi qu’une salle d’exposition et un espace communautaire pour les résidents du village.

La municipalité de Cape Dorset et la Coopérative Eskimo de West Baffin, qui sont à l’origine du projet, ont pu amasser 13 millions de dollars pour la construction de ce bâtiment de 10 000 pieds carrés (environ 930 mètres carrés). Elles ont notamment dû organiser des campagnes de financement pour atteindre la somme requise. Le centre culturel a aussi bénéficié d’un financement de 6,5 millions de dollars du gouvernement fédéral et de dons des secteurs privé et public.

Le Centre culturel Kenojuak de Cape Dorset accueillera les studios Kinngait qui produisent chaque année une variété de sculptures, d’impressions et de dessins depuis la fin des années 1950. Le village de Cape Dorset est considéré comme la capitale de l’art inuit au Canada. (Coopérative Eskimo de West Baffin/Courtoisie de William Huffman)
Hommage à une artiste de Cape Dorset

Le centre culturel porte le nom de l’artiste inuite originaire de Cape Dorset Kenojuak Ashevak, qui est considérée comme la pionnière de l’art inuit. Ses œuvres ont été exposées dans plusieurs galeries internationales et certaines ont été reproduites sur des timbres canadiens.

Plusieurs de ses œuvres sont d’ailleurs réunies au sein d’une première exposition au centre culturel, qui a fait appel à la communauté pour recueillir des anecdotes liées à cette artiste décédée en 2013.

Bâtir des ponts avec la communauté

« Parmi les commentaires dont nous avons eu vent, le public ici est extrêmement enthousiaste à l’idée d’avoir accès à ce centre, se réjouit William Huffman. Beaucoup de membres de la communauté et de dirigeants sont extrêmement satisfaits de ce que nous avons fait avec l’espace et des activités qui auront lieu ici. »

Le Centre culturel Kenojuak prévoit déjà collaborer avec d’autres secteurs, dont l’une des écoles du village, le centre de santé et la police locale. L’administration prévoit aussi mettre en place plusieurs programmes communautaires destinés aux jeunes et aux aînés de la communauté.

« Nous avons récemment créé un comité consultatif formé de membres d’autres secteurs […] pour déterminer quelles seraient les collaborations possibles avec le centre culturel », précise William Huffman.

L’inauguration du Centre culturel Kenojuak est suivie d’un repas communautaire mercredi soir. Un second événement, prévu samedi, réunira des dignitaires.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *