Un organisme du Yukon, dans le nord-ouest du Canada, tire la sonnette d’alarme sur le haut coût de la vie dans la capitale

Share
À Whitehorse, la capitale du Yukon, environ 22 % des jeunes âgées de moins de 18 ans vivent sous le seuil de la pauvreté. (iStock)
Le coût de la vie se fait de plus en plus élevé à Whitehorse, la capitale du Yukon, mais le salaire nécessaire pour subvenir à des besoins de base n’augmente pas en conséquence. C’est ce que conclut un récent rapport mené par la Coalition anti-pauvreté du Yukon qui recommande l’augmentation du salaire minimum à 15 $ de l’heure d’ici 2020.

Selon l’organisme, un couple ayant deux enfants doit travailler à temps plein à un taux horaire de 18,57 $ pour parvenir à subvenir aux besoins de base de sa famille. Comme le mentionne le rapport, ce « salaire décent » doit permettre de répondre à des besoins liés à l’alimentation, à l’habitation, aux soins de santé, aux vêtements et aux transports.

Au Yukon, un territoire nordique de plus de 35 000 habitants, le salaire minimum augmente chaque année en fonction de l’indice des prix. Il s’élève actuellement à 11,51 $ de l’heure.

À Whitehorse, la pauvreté touche…

  • 16 % des ménages
  • 22,1 % des jeunes âgées de moins de 18 ans
  • 40,7 % des enfants dont la mère est monoparentale

Source : Coalition anti-pauvreté du Yukon

Chaque année, la Coalition anti-pauvreté du Yukon émet un rapport dont les données portent sur l’évolution du coût de la vie à Whitehorse.

Au terme de ce rapport, l’organisme recommande notamment la mise en place d’une stratégie de réduction de la pauvreté au Yukon ainsi que des investissements dans les logements sociaux et une meilleure accessibilité à des transports abordables. La coalition anti-pauvreté souhaiterait aussi que le gouvernement du Yukon augmente la prestation maximale par enfant à 1 200 $ chaque année.

La Coalition anti-pauvreté du Yukon a été créée en 1996 dans le but de concevoir des stratégies visant à réduire la pauvreté au Yukon. L’organisme reçoit une subvention annuelle de 62 000 $ du ministère de la Santé et des Services sociaux.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *