De nouvelles barges pour acheminer du carburant dans le Nord canadien

Share
Le député fédéral des Territoires du Nord-Ouest, Michael McLeod, a déclaré que les barges à double coque étaient plus sécuritaires que celles à coque simple, car elles réduisent le risque de déversement d’hydrocarbures. (Adrian Wyld/La Presse canadienne)
Le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest, au Canada, mettra en service de nouvelles barges pour acheminer du carburant vers les collectivités du Nord dans l’optique de limiter les risques d’éventuels déversements.

Samedi, le député canadien des Territoires du Nord-Ouest, Michael McLeod, a annoncé que 19,5 millions de dollars seraient alloués à la construction de ces quatre nouveaux bateaux de ravitaillement.

Cette mesure découle du Plan de protection des océans du gouvernement fédéral, un projet de 1,5 milliard de dollars qui vise à protéger les côtes et les voies navigables au pays, et doit permettre de ravitailler les communautés nordiques en renforçant la sécurité et l’efficacité.

En novembre 2016, le premier ministre Justin Trudeau avait annoncé ce projet à la suite d’un déversement de pétrole au large des côtes de la Colombie-Britannique.

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé en novembre 2016 la création du Plan de protection des océans notamment pour protéger les écosystèmes et les habitats marins. (Darryl Dyck/La Presse canadienne)

Selon le député fédéral Michael McLeod, 95 % de la marchandise de certaines collectivités du territoire dépendent d’activités de ravitaillement.

« […] le gouvernement du Canada a pris des mesures supplémentaires pour protéger la santé de notre côte arctique, renforcer la sécurité du réseau de transport maritime du Canada et améliorer les possibilités d’emploi pour les Canadiens. Nous le faisons en investissant dans les activités de ravitaillement maritimes dans le Nord et en appuyant la création, dans le Nord, d’une main-d’œuvre maritime bien formée qui reflète la diversité canadienne. »

Marc Garneau, ministre des Transports du Canada
Des barges plus sécuritaires

Les barges doivent notamment servir dans le Grand lac des Esclaves, dans le bassin hydrographique du fleuve Mackenzie et au large du port de Tuktoyaktuk, situé dans le nord des Territoires du Nord-Ouest.

À l’heure actuelle, le carburant est acheminé dans des barges à coque simple vers plusieurs collectivités nordiques, dont celles qui bordent le bassin versant du fleuve Mackenzie. Selon Transports Canada, le risque de déversement de carburant augmente lorsqu’il est transporté de cette façon en eau peu profonde.

Dans un communiqué de presse, le ministre de l’Infrastructure des Territoires du Nord-Ouest, Wally Schumann, a indiqué que cette mesure « aidera à stabiliser le coût de la vie, assurera une meilleure protection du milieu marin et améliorera l’efficacité du ravitaillement des seize collectivités nordiques servies par voie maritime dans les Territoires du Nord-Ouest ».

Former les collectivités

Michael McLeod a aussi inauguré un centre de formation à Hay River, une communauté d’environ 2700 habitants située dans le sud des Territoires du Nord-Ouest, afin de sensibiliser les communautés nordiques sur différents enjeux liés à la sécurité maritime.

Par voie de communiqué, Transports Canada a fait valoir que la formation dans le domaine maritime augmentera les possibilités d’emploi pour les groupes sous-représentés dans ce secteur, à savoir les femmes, les habitants du Nord, les Inuits et les peuples autochtones.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *