Le gouvernement canadien et le Yukon, dans le nord-ouest du pays, financent trois organismes de femmes autochtones

Share
La ministre canadienne de la Condition féminine, Maryam Monsef, a annoncé un investissement de plus de 800 000 $ à trois organismes de femmes autochtones au Yukon. Cette somme doit notamment servir à perfectionner leurs compétences organisationnelles. (Fred Chartrand/La Presse canadienne)
Les gouvernements du Yukon et du Canada ont octroyé un financement conjoint à trois organismes qui œuvrent auprès de femmes autochtones du territoire nordique. Cet engagement vise à mieux les outiller à traiter des obstacles systémiques à l’égalité des sexes.

« Il est essentiel de faciliter l’accès des organismes de femmes au financement, a indiqué par voie de communiqué la ministre responsable de la Direction de la condition féminine du Yukon, Jeanie Dendys. Notre soutien permet d’habiliter toutes les femmes autochtones du Yukon et de les aider à se forger un meilleur avenir dans tout le territoire. »

Ce financement, annoncé mardi par la ministre canadienne de la Condition féminine Maryam Monsef, représente un investissement fédéral de 867 500 $. Il s’ajoute aux 759 000 $ déjà prévus cette année par la Direction de la condition féminine du Yukon pour une période de trois ans.

Les organismes visés sont le Conseil des femmes autochtones du Yukon, la Société des femmes autochtones de Liard et le Cercle des femmes autochtones de Whitehorse.

« Grâce à ce soutien des gouvernements du Canada et du Yukon, nous serons en meilleure position pour aider les femmes autochtones du Yukon à se prendre en main et ainsi renforcer les familles et les collectivités sur tout notre territoire », a félicité la présidente du Conseil des femmes autochtones du Yukon, Terri Szabo.

Favoriser la réussite des femmes autochtones

À travers son Programme de promotion de la femme, le ministère fédéral de la Condition féminine cherche à éliminer la violence faite aux femmes et aux filles, améliorer leur sécurité économique et favoriser leur accès à des postes de responsabilité et de décision.

« L’avancement de l’égalité entre les sexes stimule la croissance économique du Canada et crée des collectivités plus sûres. »

Maryam Monsef, ministre canadienne de la Condition féminine

En novembre 2017, les ministres fédéraux, provinciaux et territoriaux responsables de la Condition féminine se sont engagés à mieux soutenir les organismes œuvrant pour l’égalité des sexes. Selon le ministère canadien de la Condition féminine, cette annonce est la première de plusieurs ententes qui seront annoncées au cours des prochains mois entre le gouvernement fédéral et les gouvernements territoriaux et provinciaux.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *