Taux de chômage : une réalité différente d’un territoire à l’autre dans le Nord canadien

Share
Whitehorse et Yellowknife, capitales des territoires du Yukon et des Territoires du Nord-Ouest. (Claudiane Samson/Radio-Canada)
Alors que le Yukon (nord-ouest du Canada) a atteint son plus bas taux de chômage annuel depuis qu’il est calculé, l’année 2018 aura été moins clémente pour les Territoires du Nord-Ouest (centre de l’Arctique canadien), qui ont terminé l’année avec une hausse du taux de chômage.

Avec un taux de chômage annuel de 2,7 % en 2018, le Yukon a atteint son plus bas taux, mais aussi le plus bas de toutes les provinces et de tous les territoires depuis le début des enquêtes sur la population active, indique le Bureau des statistiques du Yukon.

L’analyste principal de l’agence, Gary Brown, explique que la bonne performance de son territoire en matière d’emplois est liée aux bonnes activités des secteurs de la construction et de l’exploitation minière.

Selon lui, des chantiers de construction résidentiels, ou d’autres comme le Centre de soins prolongés Whistle Bend, ainsi que les activités de la mine Victoria Gold contribuent aux faibles taux de chômage dans le territoire.

Gary Brown ajoute que les bas taux de chômage contribuent aux nombreux postes vacants dans le secteur de l’hébergement et des services de restauration.

T.N.-O. : autre territoire, autre réalité

Dans les Territoires du Nord-Ouest, le taux de chômage annuel a atteint 7,3 % en 2018. Cela représente quelques points de pourcentage de plus qu’en 2017, alors que le taux de chômage annuel était de 6,6 %.

Cette hausse du chômage provient notamment des secteurs de la construction, de la foresterie, des pêches, des mines et de l’extraction pétrolière et gazière, qui ont employé 400 Ténois de moins qu’en 2017.

Avec des hausses d’emplois dans certains secteurs et des baisses dans d’autres, 2018 aura tout de même généré en tout une centaine d’emplois de plus que l’année précédente.

Plus de 500 nouveaux emplois se sont ajoutés au marché du travail dans le secteur de l’information, de la culture et du divertissement. Quelques centaines d’emplois ont aussi été créés dans les domaines de la santé et des services sociaux, du transport et de l’entreposage et de l’administration publique.

Avec des informations de Meagan Deuling, de CBC News

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *