Tupiq ACT : la première troupe de cirque du Nord québécois au Turbo Fest

Share
Christopher Angatookalook et Minnie Ningiuruvik, membres du Tupiq Arctic Circus Troup. (Radio-Canada)
Pour la première fois en 13 ans d’existence, le Turbo Fest, le plus gros festival de jonglerie au Canada, accueillait une troupe de cirque inuite, le Tupiq ACT.

Il y a quelques mois, 14 artistes ont fondé le Tupic Arctic Circus Troup dans le but de promouvoir la culture inuit.

« On a tous commencé avec un programme de cirque social qui s’appelle Cirqiniq et qui travaille avec les jeunes du Nord », explique le jeune Christopher Angatookalook.

« Le cirque m’a apporté de la joie. C’est une expérience de vie dont j’avais besoin. J’ai beaucoup d’énergie et ça me permet de l’exprimer. Enseigner aux autres, aider les autres, ça m’aide. Une fois devenu instructeur, mes amis et moi, on a souhaité faire plus », ajoute-t-il.

Christopher Angatookalook et Minnie Ningiuruvik, membres du Tupiq Arctic Circus Troup. (Anne-Josée Cameron/Radio-Canada)

Cirqiniq est un programme de cirque à vocation sociale qui intègre la culture inuite au plan artistique.

Il a été mis en place au Nunavik, la région inuite du Nord québécois, en 2009 à la suite de la conclusion d’une entente quinquennale entre l’Administration régionale Kativik et Cirque du Monde, un programme du Cirque du Soleil à l’intention des jeunes en situation précaire.

Depuis la création de la troupe, les choses vont bien pour les jeunes artistes inuits qui ont participé à quelques spectacles.

Prendre la parole grâce au cirque

Deux membres du Tupiq ACT, Christopher Angatookalook et Minnie Ningiuruvik, étaient de la 13e édition du Turbo Fest et s’envoleront pour l’Australie à la fin janvier.

C’est là qu’ils entameront la création d’un numéro réalisé avec des Maoris australiens, numéro qui sera du Projet Fibonacci, des 7 doigts de la main.

« Le but de notre cirque, c’est de montrer au monde, c’est quoi les Inuits. Peu de gens nous connaissent. On veut montrer au monde qu’on existe et faire découvrir notre culture. »

Christopher Angatookalook, membre du Tupiq ACT

« On va exploiter nos légendes, nos mythes et présenter des chants de gorges […] On a plein d’idées », s’enthousiasme le jeune artiste en souriant.

Share
Anne-Josée Cameron, Radio-Canada

Anne-Josée Cameron, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *