Écrasement d’avion dans le Nord canadien : la mort des deux pilotes d’Air Tindi confirmée

Share
Le transporteur aérien Air Tindi, de Yellowknife, a perdu contact avec son vol nolisé vers Whati et ses deux pilotes le 30 janvier. (Gabriela Panza/Beltrandi/Radio-Canada)
Les deux pilotes à bord de l’appareil d’Air Tindi disparu mercredi sont morts, selon la Gendarmerie royale du Canada (GRC), qui a confirmé la nouvelle jeudi.

Les deux employés d’Air Tindi étaient seuls à bord de l’avion de type King Air 200 qui était en route vers Whati, à 140 kilomètres de Yellowknife, aux Territoires du Nord-Ouest.

Le contact a toutefois été perdu au moment où l’appareil se trouvait à une trentaine de kilomètres de Behchoko, une communauté située à mi-parcours.

Dans l’après-midi, un avion a été en mesure d’apercevoir le lieu de l’écrasement et du personnel de recherche et sauvetage de l’Aviation royale canadienne a été parachuté dans le secteur.

Les Rangers canadiens de Behchoko ont également été appelés en renfort par motoneige.

Le porte-parole de l’armée, David Lavallée, affirme toutefois que l’abondance de neige et les conditions météo n’ont pas permis au personnel d’atteindre le lieu de l’écrasement.

Le président d’Air Tindi, Al Martin, a, quant à lui, parlé de la peine ressentie par les autres employés de l’entreprise.

« Air Tindi compte environ 200 personnes, une véritable famille. Un groupe particulièrement proche. […] Cela fait très mal, vraiment très mal. »

Al Martin, président d'Air Tindi
Les Forces armées canadiennes ont envoyé un appareil de type Hercules C-130, comme celui-ci, à Yellowknife, jeudi, pour soutenir les efforts de recherche de l’avion d’Air Tindi. (Mandall McKenzie/Radio-Canada)

L’identité des pilotes n’a pas encore été dévoilée, mais les familles ont été avisées et demeurent en contact avec les autorités.

La GRC, le Service du coroner des Territoires du Nord-Ouest et le Bureau fédéral de la sécurité des transports poursuivent l’enquête, mais n’ont pas donné de détails quant à la cause de l’écrasement.

Air Tindi entend également mener sa propre enquête. Les vols du transporteur ont été suspendus mercredi.

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *