Arctique canadien : le budget des Territoires du Nord-Ouest déçoit les Inuits

Share
Le PDG de la Société régionale inuvialuit, Duane Smith, qui représente les Inuits des Territoires du Nord-Ouest, s’est dit déçu du budget de 2019-2020 que le gouvernement territorial a rendu public le 7 février. (Sénat du Canada)
Le budget 2019-2020 déposé à l’Assemblée législative des Territoires du Nord-Ouest, dans l’ouest de l’Arctique canadien, suscite peu d’engouement chez le PDG de la Société régionale inuvialuit, Duane Smith, qui craint que les services offerts aux collectivités éloignées de la région soient altérés.

« C’est un bon budget, mais il manque de clarté et de détails pour garantir des services vitaux à notre région », a déclaré le PDG de la Société régionale inuvialuit, Duane Smith, par voie de communiqué.

Située dans le nord-ouest du Canada, la région désignée des Inuvialuit est l’une des quatre régions distinctes du pays où se trouvent des populations inuites.

Le budget, qui a été rendu public le 7 février, prévoit un déficit de 7 millions de dollars pour 2019-2020. Les dépenses sont évaluées à 1,87 milliard de dollars et les recettes, à 1,93 milliard de dollars. Le gouvernement ténois compte financer des projets d’infrastructures avec les 60 millions excédentaires.

Duane Smith a qualifié de « prometteurs » les investissements de plus de 2 millions de dollars prévus pour l’entretien des infrastructures, dont la route Dempster, qui relie sur près de 740 kilomètres la communauté de Dawson, au Yukon, à celle d’Inuvik, aux Territoires du Nord-Ouest. Il a toutefois ajouté qu’il aurait souhaité que ce financement soit destiné spécifiquement à l’entretien de la route qui se rend jusqu’à Tuktoyaktuk, dans le nord des Territoires du Nord-Ouest.

En novembre 2017, le gouvernement territorial a inauguré une nouvelle route pour relier la collectivité d’Inuvik à celle de Tuktoyaktuk, dans le nord des Territoires du Nord-Ouest. (Radio-Canada)

Dans son budget, le ministre ténois des Finances, Robert C. McLeod, a annoncé que 1,56 million de dollars iraient à la diversification de l’économie, dont notamment à l’industrie touristique. Le PDG de la Société régionale inuvialuit y voit une « occasion manquée » de promouvoir le tourisme dans le secteur de Tuktoyaktuk.

Une « centralisation » des services vers la capitale territoriale

Bien que satisfait de l’intention du gouvernement territorial d’ajouter des conseillers à l’enfance et à la jeunesse dans les écoles de la région de Beaufort-Delta, Duane Smith a déploré qu’aucun financement ne soit octroyé à la mise en place d’un centre de soins de longue durée destiné aux aînés de la région.

« Nous avons toujours plusieurs préoccupations concernant l’accès aux services essentiels dans les communautés reculées de la [région désignée des Inuvialuit], alors que nous constatons une centralisation vers Yellowknife », a mentionné Duane Smith.

Selon lui, la centralisation des services juridiques vers la capitale territoriale peut avoir des « conséquences désastreuses » sur les résidents des communautés éloignées en les rendant plus vulnérables.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *