Un premier Centre de justice de proximité voit le jour au Nunavik, dans le Nord québécois

Share
Le palais de justice de Kuujjuaq, au Nunavik. Désormais, la collectivité d’Inukjuak dispose d’un Centre de justice de proximité qui offre notamment des conseils juridiques. (Eilis Quinn/Regard sur l’Arctique)
La communauté inuite d’Inukjuak, dans le Nord québécois, a désormais un nouveau Centre de justice de proximité pour informer ses résidents sur leurs droits et leurs responsabilités juridiques.

« L’implantation d’un [Centre de justice de proximité] au Nunavik contribuera de façon importante à rendre accessible aux populations nordiques une information juridique vulgarisée et adaptée à leur réalité », a fait savoir la ministre québécoise de la Justice, Sonia LeBel, dans un communiqué de presse.

L’établissement offre des services gratuits d’information juridique, de soutien et d’orientation aux résidents de la communauté de plus de 1300 habitants.

Le ministère de la Justice n’a pas mentionné quelle sera la composition de l’équipe, mais il a précisé qu’elle aurait à se déplacer dans d’autres communautés de la région. La radio communautaire et les médias sociaux serviront aussi de canaux de diffusion d’information.

Mieux outiller les Inuits

« Nous souhaitons que les services d’information et d’accompagnement du Centre en droit notarial et les cliniques juridiques itinérantes mènent à une amélioration de l’accessibilité à la justice pour la population du Nunavik », a mentionné le président de la Société Makivik, Charlie Watt. L’organisme, qui a été fondé au terme de la Convention de la Baie-James et du Nord québécois, en 1975, vise à promouvoir le développement économique, social et culturel des Inuits du Nunavik.

Selon Charlie Watt, cet établissement permettra d’informer les Inuits de la région sur leurs droits et leurs responsabilités.

Hormis celui au Nunavik, il existe neuf Centres de justice de proximité à travers la province.

D’ici 2020, le ministère québécois de la Justice s’est engagé à créer des Centres de justice de proximité dans les 12 régions du Québec. Ces établissements sont des organismes sans but lucratif autonomes subventionnés par le Fonds Accès Justice, qui est sous la responsabilité du ministère provincial de la Justice.

Correction : Dans une version précédente de ce texte, le bas de vignette de l’image indiquait que Kuujjuaq était la seule communauté du Nunavik à avoir un palais de justice. Il existe aussi un palais de justice à Puvirnituq. Cette version du texte a été corrigée.

Correction : L’article rapportait aussi que les membres des Centres de justice de proximité (CJP) pouvaient aider à remplir des formulaires, représenter des personnes en cour et donner des avis juridiques. Or, le CJP du Nunavik offre des services d’information juridique neutre, de soutien et d’orientation vers des ressources locales existantes.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *