Une association francophone du Nord canadien primée pour son travail de mémoire

Share
L’Association franco-yukonnaise a reçu le prix Héritage du Yukon dans la catégorie innovation, éducation et engagement communautaire. (Nelly Albérola/Radio-Canada)
L’Association franco-yukonnaise (AFY) a reçu le prix Héritage du Yukon, dans la catégorie innovation, éducation et engagement communautaire, pour son projet bilingue De fil en histoires : les personnages d’un territoire.

Le projet, créé à l’occasion des 150 ans du Canada, retrace l’histoire des francophones d’hier à aujourd’hui à travers 21 poupées représentant des Yukonnais francophones qui ont marqué le territoire.

« Beaucoup de personnes qui sont venues à nos expo-discussions étaient intéressées de voir à quel point les francophones avaient été importants sur certaines parties de développement de ce que le Yukon est aujourd’hui », rappelle Audrey Percheron, la coordonnatrice du projet à l’AFY.

« Ce prix est une belle façon de mettre en valeur l’esprit communautaire franco-yukonnais. »

Audrey Percheron, coordonnatrice du projet à l’AFY

L’artiste à la tête des ateliers de confection, la Franco-Yukonnaise Cécile Girard, est très émue de cette récompense. « Ce projet a été emballant et nourrissant du début à la fin! », dit-elle. La créatrice de poupées professionnelles a aidé 19 Yukonnaises bénévoles à confectionner les figurines en matériaux recyclés.

« Ce qui, à l’origine, était une exploration de la francophonie au Yukon, est presque devenu une quête identitaire. »

Cécile Girard, artiste poupetière
La présidente de l’AFY, Jeanne Beaudoin, a récupéré le prix Héritage du Yukon avec la poupée qui la représente. (Nelly Albérola/Radio-Canada)

À travers des ateliers, les participantes ont fait beaucoup de recherches sur leur personnage, tout en tissant des liens entre elles. « Le fil et les aiguilles sont des objets si simples, mais ils aident à la rencontre, ce sont des choses que l’on fait moins », regrette-t-elle. « Ce projet a permis de se réapproprier ce type de rencontres. »

Sur le chemin de l’école

Après la confection, l’exposition et les discussions autour des poupées, le projet a été adapté à un public scolaire. De février à mai, des ateliers ludiques et pédagogiques sont proposés en association avec la société d’histoire du Lac-St-Jean et l’Odyssée des bâtisseurs. « On apporte l’histoire de ces personnages, de la maternelle à la 12e année, dans toutes les écoles qui offrent le Français », explique Audrey Percheron.

Toutes les poupées ont été confectionnées avec du tissu et des matériaux recyclés. (Nelly Albérola/Radio-Canada)

L’aventure ne s’arrêtera toutefois pas là, puisqu’après les écoles, l’AFY espère faire voyager les poupées dans toutes les communautés yukonnaises et à travers le pays.

Vous avez dit Héritage du Yukon?
Les prix Héritage du Yukon existent depuis 35 ans et rendent hommage aux personnes ou organisations qui, aux dires de la directrice de l’Association yukonnaise des musées et de l’histoire, ont « apporté une contribution exceptionnelle au patrimoine du Yukon, enrichissant notre communauté pour tous les Yukonnais. »

Les personnes sont choisies par nomination du public.

Quatre autres prix ont été remis cette année :

  • Le prix annuel Héritage a été décerné à l’auteur de livres et de sites Internet sur le Yukon Murray Lundberg.
  • Gordon Mervin Tool, décédé en novembre 2018, a reçu le prix posthume de l’historien.
  • Bruce Barrett a obtenu le prix du bénévolat Helen Couch.
  • Enfin, le prix Héritage du projet de conservation de l’année est revenu à la société patrimoniale de l’église du Yukon, pour son travail de conservation de l’ancienne église en rondins et du presbytère de Whitehorse.
Share
Nelly Albérola, Radio-Canada

Nelly Albérola, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *