Les leçons de la débâcle du transporteur islandais Wow Air

Share
Un appareil de la compagnie islandaise WOW à l’aéroport de Schoenfeld, en Allemagne (archives). (Patrick Pleul/The Associated Press)
En offrant des vols entre la capitale islandaise Reykjavik et quelque 26 villes du monde, la compagnie aérienne à faible prix Wow Air a trouvé un marché lucratif, mais elle a commis des erreurs en compliquant son offre, notamment, qui ont mené à sa faillite la semaine dernière.

Arnaud Granata, président d’Infopresse, et Stéphane Mailhiot, publicitaire, expliquent à Catherine Perrin que le modèle d’affaires des compagnies aériennes à bas prix est difficile à faire croître.

Share
Médium large, Radio-Canada

Médium large, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *