Le financement du réseau de recherche canadien ArcticNet prolongé jusqu’en 2024

Share
L’Arctique vu des airs entre Resolute Bay et Tuktoyaktuk, aux Territoires du Nord-Ouest. Établi en 2004, ArcticNet est un réseau de recherche canadien étudiant les effets des changements climatiques dans l’Arctique canadien. (Mario De Ciccio/Radio-Canada)
Le réseau de recherche ArcticNet poursuivra ses activités jusqu’en 2024 grâce à une enveloppe de 32 475 000$ sur cinq ans, a annoncé l’Université Laval, mardi, par voie de communiqué.

Les fonds proviennent du Programme des réseaux de centres d’excellence du gouvernement du Canada.

Établi en 2004, ArcticNet réunit près de 150 chercheurs en sciences naturelles, sociales et de la santé afin d’étudier les effets des changements climatiques dans l’Arctique canadien. Le réseau collabore avec des organisations inuites, avec des partenaires des secteurs public et privé ainsi qu’avec des équipes de recherche à l’international afin de développer des connaissances en matière d’adaptation aux changements climatiques et à la modernisation dans le Nord.

« Au cours des cinq prochaines années, ArcticNet se concentrera sur deux grands axes de recherche, a expliqué Jackie Dawson, codirectrice scientifique d’ArcticNet, dans le communiqué. Éclairer le développement durable de l’économie bleue de l’Arctique canadien (navigation, pêche, tourisme et exploitation minière) et renforcer la capacité de recherche et de formation postsecondaire. »

Le centre administratif d’ArcticNet se situe sur le campus de l’Université Laval, à Québec. Les membres du réseau proviennent d’une trentaine d’universités canadiennes ainsi que d’agences et départements provinciaux et fédéraux, explique l’organisation sur son site web.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *