Un nombre record de cygnes trompette dans le « Havre des cygnes » du nord-ouest du Canada

Share
Les cygnes trompette s’arrêtent, par milliers, chaque printemps au sud de Whitehorse pour se reposer. (Jukka Jantunen)
Jusqu’à 2931 cygnes trompette ont été dénombrés, samedi, dans le « Havre des signes » du territoire du Yukon. C’est un record pour ce secteur situé dans la baie M’Clintock du lac Marsh, au sud de Whitehorse, dans le sud du territoire.

« Tout ce qui se trouve au-dessus de 2000 cygnes est significatif, explique le technicien en observation de la faune au gouvernement du Yukon, Scott Cameron. Nous n’avons pas franchi ce seuil très souvent depuis les quelques décennies que nous comptons. »

Chaque printemps, les cygnes migrateurs viennent profiter des eaux libres de glace de la baie de M’Clintock pour se nourrir et se reposer. Un moment prisé par les Yukonnais amateurs d’oiseaux qui eux migrent vers le centre d’interprétation, le Havre des cygnes, pour observer les oiseaux de loin.

« 3000 oiseaux, ça fait énormément de bruit », résume Scott Cameron qui rajoute que c’était une merveilleuse fin de semaine pour venir voir les cygnes trompette.

Les cygnes trompette sont la plus grande espèce de sauvagine – la famille des canards et des oies – en Amérique du Nord et ont presque été menés à l’extinction il y a un siècle. Depuis lors, ils ont fait un retour en force et, selon Scott Cameron, la population a régulièrement augmenté au cours des dernières décennies.

« Il est donc logique, s’il y a plus d’oiseaux, qu’ils vont s’arrêter, se reposer et se nourrir là où il y a de l’eau libre, dit-il. C’est ce que nous avons au Havre des cygnes. »

Un cygne trompette dans le télescope de Jukka Jantunen. (Jukka Jantunen)

Il n’est pas toujours facile de compter des milliers d’oiseaux blancs, vus de loin sur fond de neige et de glace. Mais Scott Cameron soutient que Jukka Jantunen, qui dirige le centre d’interprétation et effectue le dénombrement quotidien, est assez précis lorsqu’il scanne la baie avec son télescope.

« Évidemment, lorsque vous avez 3000 cygnes et des centaines d’autres canards, vous ne comptez pas tous les oiseaux, explique le technicien en observation de la faune. Mais avec ses astuces et ses techniques, il peut se rapprocher [du compte exact] ».

Dimanche, le nombre d’oiseaux dans la baie M’Clintock avait diminué par rapport aux jours précédents. Jukka Jantunen a compté 2192 cygnes trompette.

D’après des informations de Karen McColl de CBC North

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *