Arctique canadien : Ottawa investit 4,3 millions de dollars pour le développement économique du Yukon

Share
Le député fédéral du Yukon, Larry Bagnell, a annoncé un financement de 4,3 millions dans des projets de développement économique au nom du ministre responsable de l’Agence canadienne de développement économique du Nord (CanNor), Navdeep Bains. Les 16 projets concernés touchent notamment les secteurs du tourisme, des énergies renouvelables et de l’entrepreneuriat. (Adrian Wyld/La Presse canadienne)
Le gouvernement canadien offre un financement de 4,3 millions de dollars qui vise 16 projets de développement économique au Yukon, dans le nord-ouest du pays.

Le député fédéral du Yukon, Larry Bagnell, en a fait l’annonce jeudi à Whitehorse, la capitale territoriale, au nom du ministre responsable de l’Agence canadienne de développement économique du Nord (CanNor), Navdeep Bains.

« La diversité de ces investissements est représentative de l’engagement du gouvernement du Canada à appuyer la viabilité à long terme dans le Nord », a affirmé Larry Bagnell par voie de communiqué.

Les projets financés concernent différents secteurs, dont le tourisme, le développement économique des Autochtones, l’industrie des énergies renouvelables et l’exploitation minière. Ottawa estime que ces projets pourraient créer jusqu’à 125 emplois à travers le territoire.

« L’investissement annoncé aujourd’hui dans l’économie du Yukon s’appuie sur nos avantages concurrentiels en finançant des projets variés visant à stimuler la croissance économique et à créer de bons emplois pour les Canadiens de la classe moyenne », a fait savoir le ministre Navdeep Bains.

L’Agence canadienne de développement économique du Nord a octroyé plus de 150 000 $ aux Premières Nations de Champagne et d’Aishihik, dans le sud du territoire, afin qu’elles conçoivent un plan d’activités financier pour la construction d’un centre de villégiature. Si le projet va de l’avant, l’agence fédérale estime qu’il permettrait de créer près d’une cinquantaine d’emplois permanents.

Les autres projets concernés viseront à organiser une conférence sur le leadership des femmes, à mettre en valeur le patrimoine culinaire du territoire, à offrir des formations pour les petites et moyennes entreprises et à mener une étude de faisabilité sur le développement de l’énergie solaire à Beaver Creek, une communauté d’une centaine d’habitants qui dépend du diesel comme source d’énergie.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *