À l'affiche / Institut national de santé publique du Québec

Politique, Santé, Société

Seconde vague de mortalité improbable si les Montréalais écoutent leurs élus

Selon une nouvelle série de projections encourageantes effectuées par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), une diminution des hospitalisations et des décès dus à la pandémie dans la grande région de Montréal est un scénario réaliste tant que »

Société

Décès dus au COVID-19 – Changements en Ontario et au Québec

Le coroner en Ontario a ordonné des changements radicaux pour éviter les « scènes tristes » comme celles qui se sont produites en Italie et aux États-Unis. L’Institut national de santé publique du Québec clarifie lui aussi les procédures pour »

Économie, Politique, Santé

Publicités des boissons sucrées alcoolisées ciblant nos jeunes : c’est le « far west»

Après enquête, l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) juge les publicités des boissons sucrées alcoolisées sur les réseaux sociaux excessives. Elle recommande au gouvernement canadien de mieux l’encadrer ce qu’elle considère comme être un véritable « far west »

Santé, Société

Réviser les prix et resserrer les lois sur la publicité pour prévenir l’intoxication par l’alcool chez les jeunes

Une jeune fille a récemment perdu la vie au Québec à la suite de la consommation d’une boisson sucrée à haute teneur en alcool. Une situation qui a incité les autorités à interdire la vente de ces boissons dans les »

Santé, Société

Les jeunes Québécois vapotent presque deux fois plus que leurs cousins canadiens

C’est au Québec que le pourcentage de jeunes consommant de la cigarette électronique est le plus élevé au pays, selon les plus récentes données obtenues par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Ces données révèlent que 27 % »

Économie, Internet, sciences et technologies, Santé, Société

Et si nos téléphones cellulaires menaçaient vraiment notre santé

Depuis 2011, 2012, le débat revient périodiquement, à savoir si les ondes électromagnétiques des téléphones cellulaires des Québécois peuvent entraîner des risques de devenir hypersensible à l’électrosensibilité. D’autres utilisateurs de portable aimeraient bien aussi savoir si ces petits appareils du virage numériques »