@*@ Header
@*@ Single
Les animateurs Maryse Jobin, Anne-Marie Yvon et Stéphane Parent.

Les animateurs Maryse Jobin, Anne-Marie Yvon et Stéphane Parent.
Crédit photo : RCI

Tam-Tam Canada – 19 octobre 2013

Écoutez

À la régie technique de Tam-Tam Canada: Alain Savoie.

Voici les sujets abordés cette semaine:

Les réflexions de l’acteur, auteur et metteur en scène Mani Soleymanlou sur son identité et sur les enjeux identitaires de la province qu’il habite, le Québec;

Depuis qu’il a quitté l’Iran, Mani Soleymanlou a fait beaucoup de route avant d’aboutir à Montréal : Paris, Toronto, Ottawa.

« Je suis la somme et le concentré de tous ces lieux qui m’ont habité et forgé ».

Mani s’est demandé qui il était et a poussé la réflexion suffisamment loin pour créer UN, un spectacle solo où l’auteur est en quête de son identité.

Revenant tout juste de Whitehorse au Yukon, Mani Soleymanlou repart bientôt présenter UN dans plusieurs villes ontariennes dont au théâtre français de Toronto.  Il ira également à Saskatoon, Vancouver et Ottawa.  En mars 2014, il sera en France.

La maladie de Lyme, une maladie sournoise qui fait de plus en plus de victimes au Canada;

null

© Alan G. Barbour et Wolfram R. Zückert

Le nombre de Canadiens infectés par la maladie de Lyme doublerait tous les deux ans. En ce moment, un Canadien sur 10, à l’est des Prairies canadiennes, cohabite de près avec une tique infectée.

null
Symptôme cutané de la maladie de Lyme. © CDC

L’emmurement des frontières, un phénomène en augmentation depuis une dizaine d’années partout dans le monde, qui faisait l’objet cette semaine à Montréal d’un colloque : Frontières, murs et sécurité.

Saviez-vous que le nombre de murs a triplé depuis la fin de la Guerre froide. Il y en a désormais une cinquantaine dans le monde qui prennent la forme de clôtures dotées de fondation maçonnées, ourlées de barbelés, avec postes de surveillance, et caméras infrarouges ?

null
Frontière en Colombie-Britannique, Cultus Lake – © Élisabeth Vallet

Et un clin d’œil à une artiste désarmante de candeur, l’Acadienne Lisa LeBlanc, récipiendaire, en France, du Prix du premier album francophone.

Lisa LeBlanc est actuellement en tournée au Québec.  Mais elle débarque en Europe à la mi-novembre pour une série de 16 concerts en France, en Belgique et en Suisse.

Vous désirez réagir à l’un ou l’autre des éléments entendus au cours de l’émission ou ailleurs sur notre site internet, c’est tout simple, écrivez-nous à français@rcinet.ca

Demain sur rcinet.ca/francais

La réponse de Stéphane Parent  à la bonne question d’un internaute du Bénin. George Hedgébetan veut savoir comment les Canadiens se procurent leurs plantes et produits naturels médicinaux.

À la chronique Jazinet il sera question de la face noire du web, celle que les trafiquants, les criminels et les pirates opèrent en toute tranquillité!

Et le portrait de Diya Lim, une auteure de romans-jeunesse, originaire de l’île Maurice, installée en Ontario. Une entrevue d’Anne-Marie Yvon.

Tagués avec : , , , ,
Publié dans : Arts et spectacles, Économie, Immigration, International, Santé, Société, Vie animale
@*@ Comments
Un commentaire pour “Tam-Tam Canada – 19 octobre 2013
  1. Néstor Hernández Aguilar dit :

    salut, gens de Radio Canada: mon admiration pour vous tous; j´ai ecouté la derniere transmission de Radio Canada par les ondes courtes il y a déja quelque temps… trop triste la disparition de ça. Je vous en pris pardon par mon pauvre français, je suis mieux à l´ecoute. Je ne peux pas parviener a telecharger la denier emission de « tam tam » dés cet matin: pour quoi? même si je m´inscrit au fil rss.. Le titre  » telechargez la plus recent baladodifussion » a t´il disparu… salut de nouveau! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current day month ye@r *