L'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche est source d'optimisme pour les grandes banques canadiennes
Photo Credit: MANDEL NGAN/AFP/Getty Images

Trump : une bonne affaire pour les banques canadiennes

La forte croissance économique anticipée aux États-Unis avec l’entrée en poste de l’administration de Donald Trump devrait profiter aux banques canadiennes présentes aux États-Unis. Mais leur optimisme reste mesuré.

Lors d’une conférence mardi à Toronto, le chef de la direction de la Banque TD, Bharat Masrani, a dit voir d’un bon oeil les points évoqués par l’entourage de Trump comme la réforme de l’impôt des entreprises, davantage de dépenses pour les infrastructures et un moins grand fardeau réglementaire pour l’industrie en général, pas seulement pour les banques. « Tout cela, a-t-il conclu, a un effet stimulant pour l’économie. »

Selon le chef de la direction de la Banque Royale (TSX:RY), Dave McKay, les politiques favorables à la croissance de M. Trump pourraient faire grimper les taux d’intérêt, ce qui serait un élément positif pour les activités américaines de son entreprise.

Le président et chef de la direction de la Banque Royale du Canada, David McKay.
Le président et chef de la direction de la Banque Royale du Canada, David McKay. © PC/Graham Hughes

Des politiques favorables à la croissance

« Nous voyons de bonnes occasions d’affaires sur le marché américain pour nos activités sur les marchés des capitaux, qui profitent d’un énorme élan », a expliqué M. McKay dans le cadre d’une conférence des chefs de la direction des banques canadiennes organisée par la Royale.

Mais des taux d’intérêt plus élevés ne seraient pas le seul élément profitable pour les activités américaines des plus grandes banques canadiennes. L’adoption de politiques favorisant la croissance de l’économie américaine pourrait avoir un effet d’entraînement sur la confiance des entreprises et des consommateurs, ce qui, en retour, pourrait faire croître l’activité de prêts des banques, selon plusieurs de leurs dirigeants.

« Manifestement, la nouvelle administration crée un environnement dans lequel nos clients sont beaucoup plus à l’aise pour discuter de l’investissement de capitaux, ou d’expansion de leurs activités », a observé le chef de la direction de la Banque de Montréal (TSX:BMO), Bill Downe.

Bill Downe, président et chef de la direction de BMO Groupe financier
Bill Downe, président et chef de la direction de BMO Groupe financier © PC/Adrian Wyld

Gare à une hausse exagérée des taux d’intérêt

Cependant, même si une hausse des taux d’intérêt était avantageuse pour la Banque TD, M. Masrani a fait une mise en garde au sujet de l’effet contraire que pourrait avoir une hausse trop prononcée des taux.

« Si les taux grimpent trop rapidement, cela va avoir un impact négatif sur l’économie parce que nous pourrions nous retrouver avec une sorte de ralentissement économique, a-t-il noté. Alors, il faut s’assurer que tout cela se fera de façon raisonnable. »

Le chef de la direction de la Banque CIBC (TSX:CM), qui participait lui aussi à la conférence, a pour sa part estimé qu’il était trop tôt pour prédire quelles politiques M. Trump mettra en place.

CIBC which made almost $4 billion in profit this fiscal year, came in for some criticiism for extremely generous reitrement packages in the millions of dolars for its top execs
Victor Dodig de la CIBC trouve que le discours protectionniste de Trump est loin d’être rassurant © Nathan Denette/Canadian Press)

Quelques incohérences

« Ce qui s’est produit avec la nouvelle administration qui s’en vient, c’est qu’elle a télégraphié certaines politiques », a observé M. Dodig.

« Il faut encore voir ce qui va être vraiment mis en place, ce dont cela aura l’air et le genre de bénéfice économique que cela va livrer. »

Selon Victor Dodig, certaines incohérences persistent dans les messages de la future administration Trump, notamment en ce qui a trait au protectionnisme et aux politiques commerciales.

« Je ne suis pas payé pour spéculer sur les administrations et les politiquesa affirmé M. Dodig. Nous sommes payés pour nous assurer que nous pouvons faire croître la valeur des actionnaires avec quelque personne que ce soit qui dirige les pays dans lesquels nous avons choisi de mener nos activités. »

(Avec La Presse canadienne)

Lire aussi

L’ère Trump souffle le chaud et le froid sur les entreprises canadiennes

Canada-USA: discussions au sommet pour éviter une guerre commerciale

Mots-clés : , , ,
Publié dans : Économie, International, Politique, Société

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*