Pont de Québec Photo : Carl Boivin

Pont de Québec Photo : Carl Boivin

Comment sauver le pont de Québec de la ferraille?

Share

Encore aujourd’hui, le pont de Québec, construit il y a 100 ans, possède la plus grande portée pour un pont à poutres du monde, soit 549 mètres. Vu de loin, ce géant semble enjamber avec aisance les eaux du fleuve Saint-Laurent entre les villes de Québec et de Lévis.

La rouille sur le pont de Quénec inquiète des experts en rouille
La rouille sur le pont de Quénec inquiète des experts en rouille © Radio-Canada

Mais vu de proche, le pont de Québec rongé par la rouille est en très mauvais état.

Selon un expert belge de la corrosion et en perte d’acier qui vient d’inspecter la structure, Bruno Saverys, des travaux majeurs sont nécessaires.

« Je dirais que si dans les 5 ou 10 prochaines années on ne fait rien, il pourrait y avoir de sérieux problèmes. Des problèmes de stabilité et peut-être des pièces qui vont se détacher, qui mettront le pont véritablement en danger. Non seulement le pont, mais les gens qui traversent le pont », conclut l’expert-réparateur de pont.

M. Saverys affirme avoir observé sur la structure une délamination très forte et une perte de l’acier. Le pont de Québec est dans un état de délabrement comparable à ce que l’on voit habituellement « dans les pays en développement », dit-il.

La Chambre de commerce de la ville de Québec et le maire de la ville multiplient en ce moment les démarches afin de trouver l’argent pour réparer le pont et éviter sa démolition.

Réparations du pont de la ville de Québec : les élus se renvoient la balle – 6:05

10 ans et 400 millions pour retirer la rouille et tout repeindre

Image tirée du rapport d’inspection du pont de Québec
Image tirée du rapport d’inspection du pont de Québec © Rapport du MTQ

Récemment, un devis de réfection de 400 millions de dollars prescrit par des ingénieurs et aux frais des contribuables a été rayé par le ministre fédéral responsable Jean-Yves Duclos.

« Je pense qu’on aurait un peu l’air fou et je me sentirais très irresponsable envers la population de Québec de défendre cette idée », a dit le ministre.

Le gouvernement canadien n’est prêt à investir que 75 millions de dollars, alors que le gouvernement du Québec et les villes de Québec et de Lévis se sont engagés à investir une somme de 25 millions.

Mais ajouter de la peinture à une structure rouillée ne réglera aucun problème structurel.

Pour financer le manque à gagner, plusieurs idées sont sur les tables à dessin des ingénieurs et des politiciens. Certains parlent d’imposer le péage comme sur le pont historique Golden Gate à San Francisco.

D’autres avenues sont étudiées comme la création de tours guidés. On songe aussi à l’érection d’une tour d’observation où l’on expliquerait comment le pont s’est effondré à deux reprises en 1907 et en 1916 lors de sa construction…

Mais il faudra faire vite, 100 ans plus tard, la rouille avance rapidement sur le pont.

Effondrement de la travée centrale du pont de Québec. 1916. Auteur: A.A. Chesterfield Source: Bibliothèque et Archives Canada
Effondrement de la travée centrale du pont de Québec. 1916. Auteur: A.A. Chesterfield Source: Bibliothèque et Archives Canada

RCI avec la contribution de Jean-François Nadeau, Bruno Savard et Joël Le Bigot de Radio-Canada

Sur le même thème

Le pont de Québec dans un état inquiétant – Radio-Canada 

Pont de Québec : un forum pour créer un nouveau modèle d’affaires – Radio-Canada 

Histoire du pont de Québec – Encyclopédie du Patrimoine culturel de l’Amérique française 

Share
Publié dans : Politique

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

Un commentaire pour «Comment sauver le pont de Québec de la ferraille?»
  1. Ce pont n’a rien de beau ni de spectaculaire qui mérite de le garder à grand coût. Pourquoi pas un pont tout neuf au lieu?