Des gens portent un drapeau du Québec lors d’une manifestation à Montréal

Des gens portent un drapeau du Québec lors d’une manifestation à Montréal
Photo Credit: AFP

Le Parti québécois reconnaît qu’il doit diversifier ses effectifs et son projet de nation

« La situation de la diversité culturelle au sein du Parti québécois (PQ) représente un réel défi, et rien n’est encore joué. »

Cette affirmation donne le ton au volet sur la diversité d’un rapport présenté dimanche par le conseiller principal du parti, Paul St-Pierre Plamondon. Le document est le résultat de la tournée Osez repenser le PQ réalisée par M. Plamondon et qui a permis à son avis de constater une réceptivité immense au sein des diverses communautés culturelles rencontrées, mais aussi, que le PQ n’a pas été assez présent au cours des dernières années pour tisser des liens de confiance avec ces communautés.

« Nous recevons régulièrement la visite des partis politiques fédéraux, provinciaux, mais c’est la première fois que je rencontre quelqu’un du Parti québécois. Allez-vous revenir? », lançait à St-Pierre Plamondon un membre de la Chambre de commerce latino-américaine du Québec. »

« Le Parti Québécois devra faire ses preuves, être constant, mais surtout, être présent s’il veut bâtir des ponts », admet Paul St-Pierre Plamondon.

Le rapport, qui touche d’autres aspects tels que la présence de la jeunesse au sein du parti, comporte 43 recommandations portant spécifiquement sur la diversité. L’enjeu principal, reconnaît M. St-Pierre Plamondon, est celui de la lutte contre la discrimination et le racisme.

Paul St-Pierre Plamondon © THE CANADIAN PRESS/Graham Hughes

Quelques recommandations du rapport de M. St-Pierre Plamondon sur la diversité :
  • Embaucher des membres de la diversité à titre d’attachés politiques ou d’agents de liaison à l’Assemblée nationale et au Parti québécois
  • Présenter des candidats d’origines diverses et issus des communautés locales dans des circonscriptions gagnables dès 2018
  • Prévoir dans le programme du parti une plus grande présence de la diversité dans les sociétés d’État et aux CA d’organismes parapublics
  • S’impliquer dans les centres d’accueil d’immigrants
  • Occuper les médias des communautés culturelles
  • Maintenir un calendrier des événements importants pour chacune des communautés
  • Faire de la lutte contre la discrimination à l’emploi, le racisme et le profilage racial une priorité dans notre campagne de 2018
  • Ajouter des mesures robustes contre le profilage racial dans les 20 propositions du Parti Québécois pour lutter contre le racisme
  • Mettre en valeur le leadership mondial et la qualité de vie élevée des petites nations  : L’argument qui revient souvent contre la souveraineté et le PQ est qu’en soustrayant le Québec du Canada, on s’affaiblit. Cette image de soustraction doit être nuancée en démontrant que les pays de petite taille réussissent mieux sur les plans économique et social que plusieurs grandes nations, leur gouvernance et leur réputation internationale étant plus facilement gérables que celles d’une grande fédération : « bigger is not always better »

Le rapport du conseiller spécial du PQ reprend la proposition, mise de l’avant par plusieurs groupes représentant la diversité culturelle du Québec, de créer un « comité de suivi permanent sur l’intégration et la lutte contre la discrimination et le racisme ». Pour St-Pierre Plamondon, dans la mesure où les inégalités entre les Québécois issus de minorités visibles et les autres Québécois sont clairement démontrées, il faut « assurer un suivi ferme et sans compromis de cette réalité ».

Le comité en question aurait également comme mandat de faire le bilan du plan d’action, de commander des études auprès du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion pour évaluer l’évolution de ces enjeux, et de proposer de nouvelles mesures pour le renouvellement du plan afin que l’intégration des membres de la diversité demeure une priorité et, surtout, devienne un succès.

Mots-clés : , , , , , ,
Publié dans : Immigration et Réfugiés, Politique, Société

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

2 comments on “Le Parti québécois reconnaît qu’il doit diversifier ses effectifs et son projet de nation
  1. Rene Albert dit :

    Un autre bon exemple et confirmation que le Parti Quebecois a perdu son ame et ne sait plus ou il s’en va…

  2. Rene Albert dit :

    A remarquer que Plamondon propose de nuancer le projet du Parti Quebecois de separer le Quebec du Canada.

    Deja accomplis! Ca fait plus de 40 ans que le parti nuance ce projet (Change le mot separation par souvereinete, prefere ne pas en parler lors d’elections, veulent un referendum seulement lorsqu’ils seront sur de gagner, etc, etc.). En effet, le Parti Quebecois donnne la nette impression qu’il ne sont plus vraiment sur s’ils veulent la separation…et ils se demandent pourquoi le parti est en declin!

    Niaiseux!!!