Un groupe de migrants traversent la frontière à Saint-Bernard-de-Lacolle, au Québec. Photo : Radio-Canada/Ryan Remiorz

Un groupe de migrants traversent la frontière à Saint-Bernard-de-Lacolle, au Québec. Photo : Radio-Canada/Ryan Remiorz

Justin Trudeau promet que le Canada aura les ressources pour gérer la vague de migrants des États-Unis

Share

Le premier ministre canadien Justin Trudeau tente de rassurer les Canadiens que le pays a bel et bien les ressources et la capacité nécessaires pour gérer la soudaine hausse de migrants qui fuient les États-Unis de Donald Trump pour franchir illégalement la frontière au Québec.

Justin Trudeau
Justin Trudeau © CBC

À une soixantaine de kilomètres du Québec, prenant la parole à Maxville, dans l’est de l’Ontario, M. Trudeau a affirmé qu’il était important pour la population de savoir que le gouvernement veille à ce que cet afflux de personnes soit géré de façon adéquate.

Il a déclaré que le Canada demeurait un pays accueillant et empathique à l’endroit des réfugiés. S’il veut le rester, il a reconnu que les citoyens doivent avoir confiance que le système fonctionne adéquatement.

Si le nombre d’arrivées devait se poursuivre au même rythme, le Canada pourrait recevoir environ 36 000 demandes d’asile cette année, soit l’équivalent de 2008. C’étaient alors des Mexicains qui affluaient au Canada. À eux seuls, ils avaient déposé quelque 9000 demandes de statut de réfugié au Canada.

Aide-mémoire…
Le nombre de migrants demandant asile dans la province du Québec a triplé au cours des deux dernières semaines.
Il y avait environ 50 demandes par jour dans la première moitié du mois de juillet et ce nombre a grimpé à 150 par jour depuis ce temps.
Le Québec avait déjà accueilli 6500 demandeurs d’asile avant la fin de mois de juin et ce nombre devrait atteindre les 12 000 d’ici la fin de l’année.

 Ils craignent Donald Trump. Leur espoir : entrer illégalement au Canada.
Ils craignent Donald Trump. Leur espoir : entrer illégalement au Canada. © Radio-Canada

Les autorités du Québec sont sur le qui-vive

Le gouvernement québécois de Philippe Couillard indique que la vague de demandeurs d’asile exerce de la pression sur les ressources temporaires d’accommodation, qui sont nécessaires pendant que le gouvernement décide si chacun des migrants est admissible à présenter une demande de statut de réfugié.

Le Québec a demandé au gouvernement fédéral d’accélérer le processus d’évaluation des demandes, parce que les coûts reliés aux soins des nouveaux arrivants doivent entre-temps être payés par la province. Pour le moment, ils sont installés au stade olympique à Montréal, qui a été aménagé pour accueillir environ 600 personnes jusqu’à la mi-septembre.

« Nous faisons actuellement l’évaluation complète des dossiers et nous nous assurons que les décisions sont prises en conformité avec la Loi canadienne sur l’immigration », a dit M. Trudeau.

Bonne question!
Pourquoi cette vague de demandeurs d’asile?
L’administration de Donald Trump pourrait être à l’origine de cet exode.
Elle prévoit mettre fin à un programme qui a accordé aux Haïtiens un «statut de protection temporaire» à la suite du violent tremblement de terre qui a frappé le pays en 2010.
Si le programme n’est pas prolongé, jusqu’à 60 000 Haïtiens pourraient être renvoyés dans leur pays.

Des demandeurs d’asile déchargent leurs affaires en arrivant au stade olympique de Montréal le 2 août 2017. Ryan Remiorz / AP
Des demandeurs d’asile déchargent leurs affaires en arrivant au stade olympique de Montréal le 2 août 2017. Ryan Remiorz / AP

Rassemblement à Montréal en soutien aux demandeurs d’asile

Quelques centaines de personnes se sont rassemblées dimanche midi, à Montréal, pour montrer leur appui aux ressortissants haïtiens qui sont arrivés en masse au Québec dans les dernières semaines. Certains participants ont aussi profité de l’occasion pour demander au gouvernement fédéral d’investir plus de ressources pour répondre à la demande grandissante, alors que les douaniers se disent à bout de souffle.
Lisez la suite…

Découvrez :
Record de réfugiés des États-Unis : le stade olympique de Montréal est mobilisé 
Les centres d’hébergement d’urgence au Québec débordent, et pour faire face à la forte affluence, les organismes d’accueil ont dû ouvrir des installations temporaires, notamment au stade olympique de Montréal.

 (Ryan Remiorz/Canadian Press)
(Ryan Remiorz/Canadian Press)

RCI avec la contribution de La Presse canadienne et Radio-Canada

En complément

L’afflux de demandeurs d’asile est-il si inhabituel? – Radio-Canada 

Demandes d’asile : les fausses informations se multiplient sur le web – Radio-Canada 

Ils ont fui Haïti… et maintenant les États-Unis – Radio-Canada 

Share
Mots-clés : , , , , , , ,
Publié dans : International, Politique

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

Un commentaire pour «Justin Trudeau promet que le Canada aura les ressources pour gérer la vague de migrants des États-Unis»
  1. Gilles Talbot dit :

    Trudeau va certainement trouver les fonds nécessaire un jours ou l’autre Le probleme viens qu’ils va couper dans ses dépenses tout simplement

1 Pings/Trackbacks pour "Justin Trudeau promet que le Canada aura les ressources pour gérer la vague de migrants des États-Unis"
  1. […] «Le gouvernement canadien doit augmenter les ressources humaines pour traiter les demandes des gens qui nous arrivent par la frontière illégalement et aussi les demandes qui ont été faites légalement par les gens qui attendent dans leur pays», a soutenu Denis Mehdi Duchêne. Lisez la suite…  […]