HO/AFP/GETTY IMAGES

Une image satellite de l’ouragan Irma, prise par la NASA. Photo : HO/AFP/GETTY IMAGES
Photo Credit: Une image satellite de l’ouragan Irma, prise par la NASA. Photo : HO/AFP/GETTY IMAGES

Les États-Unis et maintenant Miami dans l’oeil d’un deuxième ouragan

L’ouragan Irma s’approche de la Floride et vient de passer ce matin en catégorie 5, soit le maximum de l’échelle de Saffir-Simpson. Irma génère des rafales de plus de 280 km/h qui vont encore se renforcer et des vagues qui pourraient atteindre 7 mètres lorsqu’il percutera les côtes de la Floride.

Irma pourrait passer par Haïti, la République dominicaine et Cuba vendredi avant de se diriger vers le nord, tout droit en direction de la Floride.

Aucun ouragan d’une telle force n’a frappé les États-Unis depuis 100 ans.

Ce nouvel ouragan surgit alors que le Texas n’a pas encore fini de se relever du passage de l’ouragan Harvey, qui a fait au moins 60 victimes et d’énormes dégâts, qui devraient largement dépasser la barre des 100 milliards de dollars.

NASA

Après le pire ouragan en mille ans aux États-Unis, Irma pourrait être le pire ouragan en 100 ans

Harvey, qui a frappé le Texas le 25 août dernier, est accompagné cependant de pluies diluviennes qui ont laissé 1,3 mètre d’eau en certains endroits.

Mais Irma pourrait être plus violent, non pas au chapitre des précipitations, mais en raison de la hauteur des vagues qu’il pourrait générer. La tempête pourrait donner naissance à des vagues de 7 mètres, préviennent les responsables.

Irma « va encore se renforcer au cours des 48 heures qui viennent », a averti le Centre national des ouragans (NHC) américain. Irma devrait atteindre le nord de Porto Rico, un territoire américain, à 8 h mercredi (heure locale), provoquant dans son sillage une montée du niveau de la mer jusqu’à 3 mètres au-dessus de la normale et jusqu’à 25 centimètres de précipitations, toujours selon le NHC.

À Porto Rico, un territoire américain, le gouverneur Ricardo Rossello Nevares a annoncé l’ouverture d’abris pour accueillir jusqu’à 62 000 personnes. Un porte-avions américain doté d’un hôpital de campagne a été placé par précaution dans la région. Irma pourrait par la suite frapper de plein fouet Miami.

Écoutez
Les prévisions de la progression d’Irma (en Atlantic Standard Time, ou heure locale). | NOAA
Les prévisions de la progression d’Irma (en Atlantic Standard Time, ou heure locale). | NOAA

Le Canada lui aussi est dans l’oeil de l’ouragan

Le Centre canadien de prévision des ouragans affirme que l’ouragan Irma au large de la Floride viendra frapper les côtes des provinces de l’Atlantique sous forme d’orages et de forts vents, mercredi ou jeudi.

Les météorologues estiment que le cyclone tropical, qui deviendra éventuellement la tempête tropicale Irma, fera son chemin vers les zones côtières.

Le Centre indique que des pluies et de forts vents du nord-ouest pourraient atteindre, le cas échéant, la Nouvelle-Écosse et le sud-est de Terre-Neuve-et-Labrador d’ici jeudi.

Les spécialistes des prévisions météorologiques disent qu’à ce stade les provinces de l’Atlantique auront droit à des vents violents et à des tempêtes dans les prochains jours

La tempête Harvey gonfle le prix de l’essence dans l’est du Canada.
La tempête Harvey gonfle le prix de l’essence dans l’est du Canada. © SRC

Le saviez-vous?
Les automobilistes de l’est du Canada payent beaucoup plus cher leur essence en raison de Harvey
Le passage de l’ouragan Harvey a forcé une quinzaine de raffineries, soit le cinquième des raffineries américaines, à interrompre leur production, créant ainsi des pénuries de carburant et entraînant à la hausse les prix à la pompe.
Les raffineries du sud des États-Unis représentent 45 % de la capacité de raffinage aux États-Unis et c’est environ 20 % à 25 % des raffineries américaines qui sont touchées par un ralentissement de la production.

Un traversier évacuant des résidents de Port Aransas, au Texas, passe devant une plateforme pétrolière. Photo : La Presse canadienne/AP/Eric Gay
Un traversier évacuant des résidents de Port Aransas, au Texas, passe devant une plateforme pétrolière. Photo : La Presse canadienne/AP/Eric Gay

RCI avec La Presse canadienne et Radio-Canada ainsi que la contribution d’Alain Gravel et de Yanik Dumont-Baron de Radio-Canada

En complément

La Floride déclare l’état d’urgence pour se préparer à l’arrivée d’Irma – Radio-Canada 

Ouragan Harvey : le double coup – Radio-Canada 

La tempête Harvey gonfle le prix de l’essence au Québec – Radio-Canada 

Mots-clés : , , , , , ,
Publié dans : Environnement

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*