Un des concerts de la Société de musique contemporaine du Québec

Un des concerts de la Société de musique contemporaine du Québec
Photo Credit: ©SMCQ

Hommage à la musique mélodique et rêveuse de José Evangelista

Share

La Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) amorce vendredi sa « Série hommage ». Elle honore cette année le compositeur montréalais José Evangelista. Un musicien reconnu par ses pairs pour avoir marqué l’évolution récente de la musique.

Ses racines espagnoles et ses nombreux voyages autour du monde font de la proposition d’Evangelista quelque chose d’unique, nous dit Walter Boudreau, directeur artistique de la SMCQ. C’est le genre de compositeur contemporain, vivant, qui avec ses mélodies et son ouverture sur le monde, peut rendre la musique contemporaine accessible à tous les publics.

Écoutez l'entrevue avec Walter Boudreau et la musique d'Évangelista comme toile de fond

Depuis 2007, en alternance avec le festival Montréal Nouvelles Musiques, la Série hommage permet de découvrir le travail d’un compositeur canadien marquant, avec la participation des milieux culturels et éducatifs qui sont invités à inclure ses œuvres dans leurs programmes respectifs. 

José Evangelista
  Né à Valence, en Espagne, en 1943, le compositeur José Evangelista fait une musique basée exclusivement sur la mélodie. Sa musique prend ses racines d’une vision très large de la tradition: à ses origines espagnoles s’est greffée l’influence du gamelan indonésien, de l’avant-garde occidentale et des musiques modales. Il a commencé ses études musicales avec le maestro Vicente Asencio, mais il a parallèlement fait des études scientifiques (licence en physique) et par la suite travaillé en informatique, ce qui l’a amené au Canada. Installé à Montréal en 1970, il a étudié la composition avec André Prévost et Bruce Mather. Entre 1979 et 2009, il a été professeur à l’Université de Montréal. Il a également été membre fondateur de plusieurs sociétés de concerts et, en 1987, a créé l’Atelier de gamelan balinais de l’Université de Montréal. Il a remporté plusieurs prix et reçu de nombreuses commandes, notamment de l’Itinéraire (Paris), du Kronos Quartet, du Groupe vocal de France, de la Société de musique contemporaine du Québec, de Radio-Canada et de Chants libres. Ses œuvres ont été jouées au Canada, aux États-Unis, en Europe, en Asie et en Australie par d’importants ensembles.
Share
Mots-clés : , ,
Publié dans : Arts et spectacles, Société

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

Un commentaire pour «Hommage à la musique mélodique et rêveuse de José Evangelista»
  1. Claude Coulombe dit :

    J’ai assisté à ce magnifique concert de la SMCQ dirigé d’une main de maître par Walter Boudreau. L’homme aux chaussures tennis rouges.

    Après les «Microvariations», une pièce un peu austère mais très maîtrisée de la compositrice Sky Macklay ma pièce préférée au programme fut «Clos de vie» (Claude vit) de José Evangelista, un hommage à Claude Vivier. J’ai apprécié «Le concert des anachronismes délibérés» du compositeur Jean Lesage. Finalement, j’ai découvert les «Monodías españolas» interprétées par l’excellente pianiste Louise Bessette accompagnée de quelques instruments à cordes. Cette pièce aux accents de folklore espagnol était de facture plus classique que contemporaine.

    J’ai tellement apprécié ce concert gratuit que j’ai décidé de m’abonner pour la saison. Merci SMCQ!