Une conférence nationale vise l’apprentissage scientifique des jeunes Canadiens

Près de 250 délégués participent depuis mardi à la Conférence nationale sur le leadership de Canada 2067 à Toronto dans le but de concevoir un plan d’action pour propulser l’apprentissage des sciences au Canada pour les 50 prochaines années. 

Cet événement réunit divers intervenants, dont des jeunes, des enseignants, des représentants de l’industrie, des décideurs et des partenaires communautaires, afin de discuter de leur rôle respectif dans le processus d’apprentissage des sciences, des technologies, de l’ingénierie et des mathématiques, les STIM, et de réfléchir ensemble aux changements qui pourraient être apportés à l’enseignement de ces matières.

« L’innovation scientifique et technologique ne cesse de transformer notre façon de vivre et de travailler, et les jeunes Canadiens devront être adéquatement préparés pour pouvoir remplir leurs nouveaux rôles de citoyens et de travailleurs, rôles qui exigeront des habiletés et connaissances différentes de celles dont ont eu besoin les générations antérieures. Nos systèmes d’éducation sont parmi les meilleurs au monde, mais nous ne devons pas nous asseoir sur nos lauriers. La vision nationale et le plan d’action voulus en matière d’apprentissage des STIM appuieront toutes les matières enseignées à l’école et favoriseront l’acquisition d’aptitudes essentielles, de manière à assurer que nos jeunes finissent leur secondaire en possédant les habiletés et attributs qui leur permettront de devenir des penseurs critiques et des citoyens informés, et de s’épanouir dans une foule de carrières. » Bonnie Schmidt, présidente de l'organisme Parlons sciences.

La conférence est axée sur des séances de groupes d’experts et des plénières qui porteront sur les enjeux en matière d’éducation, soit :

  • les méthodes d’apprentissage;
  • les méthodes d’enseignement;
  • où mène l’instruction;
  • l’inclusion de tous (les filles, les groupes culturels) et d’autres thèmes.

De panélistes amorceront les discussions, et les participants seront invités à s’impliquer dans les débats et ainsi à contribuer à l’élaboration d’un plan d’action concret qui appuiera la mise en œuvre du cadre d’apprentissage de Canada 2067, dont une première ébauche a été transmise à tous les délégués avant le début de la conférence.

Pourquoi l’adoption d’un plan d’action sur l’apprentissage des STIM?

Selon les instigateurs de cette initiative, le Canada est un chef de file mondial en matière d’éducation, et les jeunes Canadiens se mesurent assez bien par rapport aux normes internationales. Mais nous devons toutefois suivre le rythme de la tendance mondiale, alors que des pays adoptent peu à peu de nouvelles approches éducatives.

Par ailleurs, un autre phénomène est à prendre en considération : un taux élevé de jeunes Canadiens délaissent les cours de STIM avant la fin du secondaire. Cela limite leurs options de carrière.

Depuis son lancement en octobre 2016, l’initiative Canada 2067 a voulu encourager une discussion nationale auprès d’enseignants, de jeunes, d’organismes des secteurs communautaire, scientifique et industriel et de représentants gouvernementaux sur l’état actuel de l’apprentissage des sciences au pays. Jusqu’à maintenant, plus de 160 000 commentaires ont été recueillis sur leurs plateformes en lien avec les thèmes évoqués durant la conférence.
Le projet Canada 2067 est présenté par l’organisme de bienfaisance Parlons Sciences qui oeuvre en éducation et en sensibilisation surtout en ce qui concerne les sciences, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques.
Radio Canada International avec Parlons sciences et Canada 2067
Publié dans : Éducation, Science et technologie

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*