Un blizzard

La vague de froid est installée au Canada depuis quelques jours va perdurer jusqu'au début de l'année 2018.
Photo Credit: PC / Andrew Vaughan

L’hiver se rappelle au bon souvenir des Canadiens

Share

Chutes de neige record, vagues de froid polaire…c’est le cas de le dire, le Canada connaît un début d’hiver glacial. Une situation sans précédent, puisque c’est quasiment l’ensemble du territoire qui est affecté par ce temps inhospitalier. Les Canadiens pourraient y goûter jusqu’au début du mois de janvier.

« Mon pays ce n’est pas un pays, c’est l’hiver », chantait Gilles Vigneault. On a beau le savoir, on a beau s’y préparer, mais lorsque le mercure dégringole à -30 ou -50 avec le facteur éolien, avec des chutes de neige de 20 à 40 centimètres sur une bonne partie du pays, même les météorologues ont froid dans le dos.

« Des froids qui s’installent aussi longtemps et sur une étendue aussi grande, de mémoire, je n’en ai jamais connu » , a confirmé à l’AFP le météorologue de l’agence fédérale, Environnement Canada, Alexandre Parent. Selon M. Parent, ce ne sont pas nécessairement les températures et le refroidissement causé par le vent qui battent des records et pourraient atteindre -50 degrés Celsius dans le nord de l’Ontario (centre du Canada). C’est plutôt l’étendue de la vague de froid et sa durée dans le temps qui surprennent.

Des usagers d’OC Transpo ont attendu plusieurs heures avant de pouvoir prendre un autobus mardi, lors de la tempête de neige.
Des usagers du transport en commun à Ottawa ont attendu plusieurs heures avant de pouvoir prendre un autobus mardi, lors de la tempête de neige. © CBC

L’agence fédérale a publié des avertissements de froid extrême lié à une poussée de l’air arctique pour les provinces du Québec, de l’Ontario, le Manitoba, la Saskatchewan et l’Alberta ainsi que des bulletins météorologiques spéciaux pour le Nouveau-Brunswick (est), la Nouvelle-Écosse (est) et la Colombie-Britannique (ouest).

« Un avertissement de froid extrême est émis lorsque le refroidissement éolien ou les températures très froides présentent un danger élevé pour la santé (engelure, hypothermie, etc.) », précise Environnement Canada sur son site. « Nous sommes en deçà de 10 à 20 degrés Celsius des normales de saison », ajoute M. Parent.

La Nouvelle-Écosse écope

Par ailleurs, des vents violents pouvant atteindre jusqu’à 120 km/h associés aux basses températures ont privé d’électricité près de 160.000 foyers en Nouvelle-Écosse (est), soit près d’un tiers des clients de la province. La compagnie d’électricité de la province travaillait mercredi au rétablissement de l’électricité, principalement sur la rive sud de la province, afin de permettre à la plupart des commerces de reprendre leurs activités, et aux personnes déplacées de retourner chez elles en après-midi.

Halifax
Les habitants de Halifax sont habitués aux vicissitudes de l’hiver. © Craig Paisley/CBC

Environnement Canada prévoit pour mercredi des niveaux de refroidissement éolien oscillant entre -26 et – 30 degrés Celsius en Nouvelle-Écosse, et entre – 30 et – 35 au Nouveau-Brunswick. Ces conditions rigoureuses devraient perdurer jusqu’en fin de semaine.

Pendant ce temps, les résidents du nord et de l’ouest du Nouveau-Brunswick toujours armés de leurs pelles se débarrassent péniblement du cadeau de Noël dont ils se seraient passés : 46 centimètres de neige à Bathurst, 38 à Northampton, 27 à Miramichi et environ 20 centimètres à Moncton, la capitale.

Même à Montréal, la circulation automobile est pénible en période de tempête de neige. © Radio-Canada

Au Québec, certaines régions ciblées par des avertissements météorologiques, verront le mercure osciller entre 38 et 42 degrés Celsius sous le point de congélation. La porte-parole de CAA-Québec, Annie Gauthier, indique que ces basses températures ont empêché bien des véhicules de démarrer mercredi matin.

CAA-Québec, qui a déployé un maximum d’effectifs sur les routes, dit avoir reçu quelque 4000 appels sollicitant des services de survoltage et de remorquage en avant-midi seulement. Mme Gauthier estime que les automobilistes montréalais, moins habitués à composer avec d’aussi grands froids, ont été pris de court. « Quand les journées sont froides, précise-t-elle, c’est ce qui nous occupe le plus chez CAA-Québec, beaucoup plus que les journées de tempête de neige par exemple ».

(Avec l’AFP, et La Presse canadienne)

Lire aussi

Tempête de neige au Québec, vos pneus d’hiver ne seraient pas beaucoup plus sécuritaire!

75 cm de neige : des Québécois tentent de se relever de la pire tempête de leur vie

Blizzard et 20 centimètres de neige dans le sud de l’Alberta

Share
Mots-clés : , , ,
Publié dans : Environnement, Société

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*