A Chicago, les bords du lac Michigan sont gelés. Les températures étaient tellement froides à Chicago que des milliers de vols ont dû être retardés ou annulés. À la grandeur des États-Unis et aux aéroports canadiens de Montréal et Toronto autour 3,530 vols ont été retardés et plus de 2,500 ont dû être annulés.

A Chicago, les bords du lac Michigan sont gelés. Les températures étaient tellement froides à Chicago que des milliers de vols ont dû être retardés ou annulés. À la grandeur des États-Unis et aux aéroports canadiens de Montréal et Toronto autour 3,530 vols ont été retardés et plus de 2,500 ont dû être annulés.
Photo Credit: Scott Olson/Getty Images/AFP

Un froid historique causé par un vortex polaire s’abat sur l’Amérique

Share

Ce vortex polaire serait la conséquence du déplacement du pôle Nord magnétique.

De New York à la ville d’Atlanta aux États-Unis en passant par Montréal et Toronto au Canada, une vague de froid polaire, inédite en certains endroits depuis vingt ans, s’abat en ce moment sur une bonne partie de l’Amérique du Nord.

Ce froid qui s’étend même à des régions américaines plus au sud, traditionnellement épargnées, comme le Tennessee et l’Alabama serait dû à un vortex polaire dont l’intensité serait sans précédent depuis les 18 à 20 dernières années. Cela fait des décennies que certaines régions du Midwest américain n’ont pas vécu quant à elle une vague de froid semblable.

Le croyez-vous?
Scénario de fin du monde à faire peur

  • Un vortex polaire est un cyclone permanent normalement situé au-dessus des pôles. C’est une masse d’air froid contenue par un vent glacial soufflant à plus de 100 km/h.
  • Or, des scientifiques américains affirment que le déplacement vers le sud de ce vortex polaire en particulier serait très probablement dû au déplacement du pôle Nord magnétique, un mouvement qui a été estimé à 260 km sur 6 mois l’an dernier.
  • Toujours selon ces spécialistes, si le déplacement des pôles magnétiques se poursuit, on pourrait dans un avenir proche assister à leur basculement au dessus de l’équateur. Nous serions à l’aube de la mutation climatique de grande ampleur décrite voilà plus de 10 ans dans un rapport du Pentagone.

Danger pour la santé et la survie

À ces températures polaires, des lésions graves de la peau surviennent après quelques minutes d’exposition seulement. La peau peut en effet geler en cinq minutes à peine avec des températures ressenties de -45 °C.

Cela a amené les services météorologiques américains à émettre l’avis rarement formulé dans son histoire par rapport au fait que « cette vague de froid est à ce point sévère qu’elle est « potentiellement mortelle ».

La population américaine a été mise en garde contre les risques de voitures bloquées et de routes gelées en raison d’éclatement de canalisations d’eau sous l’effet du gel, et dans plusieurs villes les habitants ont été invités à rester chez eux et à faire des réserves de nourriture.

Le vortex polaire (en gris) qui recouvre le Canada et une partie des États-Unis est la conséquence du déplacement du pôle Nord magnétique.
Le vortex polaire (en gris) qui recouvre le Canada et une partie des États-Unis est la conséquence du déplacement du pôle Nord magnétique. © NASA – Gooddart

Situation aussi sévère au Canada, mais plus habituelle

Les Canadiens sont plus habitués aux vagues de temps froids et à leurs effets dangereux sur la santé. Pas plus tard que la semaine dernière, une bonne partie du pays à l’exception de nos régions côtières est-ouest a traversé une vague de froid similaire.

Au Canada, après un bref redoux en début de semaine on enregistre en ce moment des températures de -30 à -36 °C dans l’est de l’Ontario, au Manitoba ou en Saskatchewan. Mais s’y on y ajoute l’effet des vents, les températures ressenties tournent autour des -48 °C.

Les Canadiens eux sont habitués à ces froids extrêmes

Écoutez notre reportage :
Comment les Canadiens et les nouveaux arrivants survivent-ils au froid canadien

Écoutez

Le saviez-vous?

  • Le refroidissement éolien, parfois aussi appelé facteur vent dans le langage populaire, désigne la sensation de froid produite par le vent sur un organisme qui dégage de la chaleur, alors que la température réelle de l’air ambiant ne s’abaisse pas.
  • Des scientifiques américains ont développé ce concept juste avant l’entrée des États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale lors d’expériences en Antarctique.
  • Le concept s’est graduellement répandu ensuite grâce au service météorologique des États-Unis.
  • Environnement Canada et d’autres services nationaux de météorologie l’utilisent afin de pouvoir quantifier la température perçue, en cas de froid intense, par le corps humain en combinant la vitesse du vent et la température extérieure.
  • Plus la température est basse et plus l’impact du vent sur la température perçue par le corps humain est grand. Ainsi, d’après le concept de facteur du refroidissement éolien, il est possible d’estimer qu’à -20 °C, un vent de 50 km/h fait baisser la température perçue par le corps de 15 °C, soit l’équivalent d’une température de -35 °C par temps calme (sans vent).
  • Par conséquent, les pays nordiques étant plus froids, ils sont plus sensibles à ce sujet que les pays tempérés ou chauds.
Share
Catégories : Non classé
Mots-clés : , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Répondre à Sofiane Harieche Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

2 comments on “Un froid historique causé par un vortex polaire s’abat sur l’Amérique
  1. Avatar Dave dit :

    Et en Belgique alors que l’an passé à la même période c’était un hivers -10, cette année on a des 16°C et le temps est très doux 12 degré en moyenne , le climat change , sa c’est une certitude.

  2. Avatar Sofiane Harieche dit :

    Bonjour Stéphane, tous d’abord et à l’occasion de la nouvelle année 2014, je te souhaite une bonne et heureuse année, santé et prospérité et surtout moins de froid. On a déjà eu l’occasion de parler dans l’une de vos emmissions du courrier international à partir de l’Algerie sur le sujet, je me suis toujours demandé comment je peux vivre dans des température de -25 et -30 surtout pour quelqu’un comme moi qui vient d’un pays méditérannien là ou il fait toujours beau avec des hivers plus clément. Alors cette année je suis plein dedans avec des températures glaciales qui ont dépassé parfois les -40 avec facteur éolien ça m’a beaucoup marqué et j’ai eu droit à toutes les réponses, heureusement pour moi que mon auto démarre toujours le matin.