Frédéric Dion et sa chienne Nanook.
Photo Credit: Frédéric Dion

De retour de l’« Opération Ours polaire »

Osez l’aventure!, nous dit Frédéric Dion. Mais lutter contre la faim, le froid et l’hypothermie pendant quatre jours n’est pas donner à tout le monde.

C’est quoi l’idée d’ailleurs? Tester les conditions réelles de survie hivernale, dit Frédéric, qui n’a pas froid aux yeux… mais qui a pourtant gelé de la tête aux pieds!

Compte-rendu d’une expédition extrême, par moins 35 degrés Celsius.

Écoutez

Frédéric Dion l’aventurier 

Originaire de la région de Trois-Rivières au Québec, le jeune homme de 35 ans est un infatigable.

Parmi ses exploits personnels, il a couru 33 marathons en sept semaines, traversé le Québec seul du Sud au Nord en kayak, navigué des milliers de kilomètres.

Prochaine aventure

À l’hiver 2015, il compte effectuer la traversée du Québec en ski tracté par cerf-volant, une expédition de 1600 km en solitaire, avec sa chienne Nanook.

« Opération ours polaire » constituait donc pour lui un «simple» exercice d’entraînement.

En tant que porte-parole de l’Association des Scouts du Canada, Frédéric Dion donne des conférences à travers le monde.

null
Frédéric Dion et sa chienne Nanook dans le nord du Québec © Frédéric Dion
Catégories : Environnement, Santé, Société
Mots-clés : , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.