Photo Credit: Kacper Pempel/Reuters

Un chef de file mondial d’espionnage informatique piraté

La compagnie Hacking Team, fournisseur d’outils de surveillance et d’espionnage pour des services de renseignements à travers le monde a elle-même été victime de piratage. L’arroseur est arrosé.

L’entreprise italienne Hacking Team se définit comme un fournisseur de solutions de cybersécurité « offensives et faciles à utiliser pour les forces de l’ordre et les agences de renseignements du monde entier ».

Parmi ces services, le logiciel espion Galileo qui intercepte les communications sur Skype et sur SMS. Galileo recueille des données, enregistre des voix et des vidéos par l’entremise d’espiogiciels qui s’installent sur les ordinateurs des cibles à surveiller.

Le laboratoire de recherche, Citizen Lab,  de l’Université de Toronto, avait montré du doigt la responsabilité de Hacking Team dans la surveillance et l’espionnage de journalistes, d’activistes des droits de l’homme et de simples citoyens de pays gouvernés par des régimes autoritaires.

L’ONG internationale Reporters sans Frontières (RSF) considère Hacking Team comme un « ennemi d’Internet »

Plus de 400 GO de données ont été interceptés par des pirates non identifiés qui les ont publiés sur le Web. On apprend entre autres, dans ces documents, que parmi les clients de Hacking Team on trouve les services de sécurité de la Russie, de l’Espagne, de l’Australie, du Chili, des Émirats Arabes Unis ainsi que le FBI.

Dans un communiqué, Hacking Team a nié offrir ses services à des régimes répressifs ou à des états mis sur liste noire par l’Union européenne, l’OTAN et les États-Unis.

Selon le site spécialisé Motherboard, Hacking Team a demandé à ses clients de suspendre l’utilisation de son logiciel espion Galileo, le temps de colmater cette brèche de sécurité.

Cordonnier mal chaussé

Les documents piratés ont révélé que les mots de passe de l’un des fondateurs de Hacking Team, Christian Pozzi, sont « Passw0rd » ou « Pas$w0rd ». Des mots de passe faciles à décrypter qui pourraient être l’une des portes d’entrée des pirates informatiques.

Zoubeir Jazi
column-banner-zoubeir

Catégories : Internet et technologies
Mots-clés : , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.