Premier prix du World Press Photo dans la catégorie Portraits posés. Élèves albinos aveugles dans un dortoir de l’école de mission Vivekananda, internat pour non-voyants au Bengale occidental, Inde.

Premier prix du World Press Photo dans la catégorie Portraits posés. Élèves albinos aveugles dans un dortoir de l’école de mission Vivekananda, internat pour non-voyants au Bengale occidental, Inde.
Photo Credit: Brent Stirton / Getty Images

Quel est le sort des albinos dans un pays de neige comme le nôtre?

Share

Cette Bonne question surgit d’une conversation que nous avons eue avec un jeune albinos camerounais et qui nous expose les dangers auxquels les personnes comme lui peuvent faire face dans certains pays africains.

Les personnes atteintes d’albinisme sont souvent victimes de meurtre en Afrique, car la population utilise leurs différents membres pour des potions et autres fabrications dans la sorcellerie.

Dans le pays de notre auditeur, au Cameroun, si un volcan entre en éruption, la croyance veut que seul le sang versé d’un albinos arrêtera la montagne. Plus au nord, au Sénégal, plusieurs dizaines de femmes albinos se font violer tous les ans. Une croyance veut que cela soigne le sida.

Mais c’est en Tanzanie que les personnes albinos sont le plus en danger. La Croix-Rouge estime que le bras d’un albinos rapporte 2 000 $ américains et qu’un corps peut rapporter jusqu’à 75 000 $. En Tanzanie, une personne sur 1429 nait albinos, un taux beaucoup plus élevé que dans toute autre nation.

Écoutez
BUNYAMIN AYGUN / AFP
BUNYAMIN AYGUN / AFP

Le saviez-vous?
– L’albinisme est une affection universelle dont l’incidence mondiale, toutes formes confondues, est d’environ 1 cas pour 20 000 naissances
– Au Canada c’est une personne sur 17 000 environs qui est atteinte d’une forme d’albinisme.
– S’il existe plusieurs formes d’albinisme, l’albinisme est toujours d’origine génétique.
– Dans sa forme la plus répandue, l’albinisme oculocutané (des yeux et de la peau) est dû au fait que les parents portent chacun en eux le gène de l’albinisme. Il y aura alors un risque que leur enfant soit atteint d’albinisme dans 25 % des cas.
– Dans le cas plus rare d’albinisme oculaire, où seuls les yeux donc sont touchés, seul le gène de l’albinisme a été transmis par la mère et les les garçons ont alors 50 % de chance d’être atteints.
– Cette condition n’est absolument pas contagieuse malgré certaines croyances persistantes particulièrement dans certains pays africains.

Au Canada, le soleil sur la neige en plein mois de janvier notamment est un grand problèmes pour les albinos. Photo: Radio-Canada
Au Canada, le soleil sur la neige en plein mois de janvier notamment est un grand problème pour les albinos. Photo: Radio-Canada

Les plus grands dangers qui guettent les albinos au Canada : la neige et le soleil

Leurs yeux trop légèrement pigmentés ont beaucoup de difficulté à supporter les reflets éblouissants du soleil sur une neige immaculée. Même protéger de lunettes de soleil, leurs yeux se mettent à larmoyer.

L’été, leur peau brûle facilement au soleil et ils doivent faire un usage abondant de tubes de crème solaire parfois toutes les heures.

Mais le phénomène de l’albinisme au Canada comme dans le reste du monde n’est pas limité aux seuls hommes. Cette particularité génétique héréditaire touche non seulement d’autres mammifères comme les baleines, mais aussi les oiseaux, les poissons, les amphibiens et les reptiles.

Treize États des États-Unis interdisent la chasse des animaux albinos. La Société de préservation des écureuils albinos est active depuis 2001 aux États-Unis, au Canada et au Royaume-Uni.

Un objet rare! Un bébé chevreuil albinos empaillé.
Un bébé chevreuil albinos. © Radio-Canada/David Vachon
Hérisson albinos au zoo de Moscou
Hérisson albinos au zoo de Moscou © PC/Alexander Zemlianichenko Jr

Sur le même thème en français

Blancs et éclatants comme neige au soleil – Le Nouvelliste

Rares images d’une baleine albinos – Québec science

Vrai ou faux : tout savoir sur les albinos – Jeune Afrique

Sur le même thème en anglais

These albino children hunted in Africa will break your heart – New York Post 

Hunted for body parts, Tanzania’s albinos get help from B.C. man – Globe and mail 

Beyond the pale: Living with albinism in Africa – Macleans

Allez! Posez-moi une question sur le Canada : Stéphane.parent@radio-canada.ca

column-banner-stephen

Share
Catégories : Environnement, Santé
Mots-clés : , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*