Photo Credit: IS / iStock

Le monde chez nous: Congo, Algérie, Hongrie, Laos

Share

Le monde chez nous, c’est un tour du monde culturel au cœur de la francophonie de l’Ouest. C’est un rendez-vous incontournable pour découvrir, dans la bonne humeur, les voix et les accents de ceux et celles qui enrichissent ces communautés.

Découvrez la sixième émission de cette production d’ICI Radio-Canada animée par Célyne Gagnon.

Écoutez

Us et coutumes congolais

Fatouma Tshiswaska Photo : ICI Radio-Canada

Fatouma Tshiswaska Photo : ICI Radio-Canada

Originaire de la République démocratique du Congo, Fatouma Tshiswaka vit aujourd’hui à Regina, où elle est designer et mère de trois enfants. Elle nous fait connaître quelques traits de la culture congolaise que vous ne trouverez probablement pas dans un guide touristique!


Un dicton pour toute occasion

140414_030t3_rci-alger_sn635« L’arabe est une langue très riche sur le plan des dictons. Par exemple, j’avais des tantes et une grand-mère qui utilisaient un dicton toutes les deux phrases. »
 
En Algérie, si les trois quarts de la population sont arabophones, la langue de travail la plus courante est le français. Ned Djilali a quitté ce pays au début de l’âge adulte. Il vit maintenant à Victoria, en Colombie-Britannique. Il nous fait part des trésors de sa langue et aussi des expressions d’ici qui l’ont pris de court!


L’immersion de Gabor Csepregi

Gabor Csepregi Photo : ICI Radio-Canada

Gabor Csepregi Photo : ICI Radio-Canada

Après une enfance heureuse dans sa Hongrie natale, Gabor Csepregi s’est lancé à l’aventure, mû par un désir de liberté et de voyages. C’est avec cette désinvolture de la jeunesse qu’il a plongé dans sa nouvelle vie manitobaine. Charmé par l’hospitalité chaleureuse des Manitobains, il développera rapidement des amitiés qui sont toujours présentes dans sa vie.


La salade de papayes vertes

Ari Phanlouvong Photo : ICI Radio-Canada

Ari Phanlouvong Photo : ICI Radio-Canada

C’est au Laos que l’on déguste le mets que nous propose notre invitée Ari Phanlouvong. Née à Saint-Boniface de parents immigrants, elle se rend régulièrement au Laos, d’où ses parents sont originaires. Ce pays de la péninsule indochinoise est niché entre la Chine au nord, le Vietnam à l’est, le Cambodge au sud, la Thaïlande à l’ouest et la Birmanie au nord-ouest. Le plat que nous propose Ari Phanlouvong est à la fois épicé, frais et sucré : une salade de papayes vertes, nommée Tam mak houng. Parfait pour la saison estivale chez nous! 

Ingrédients

  • Chair de papayes vertes (mak houng) râpée
  • Ail
  • Sauce à base de poisson fermenté
  • Jus de citron vert
  • Piments rouges
  • Un peu de sucre

On broie l’ail et les épices ensemble dans un mortier, on ajoute la papaye râpée et la sauce de poisson. On peut aussi remplacer la papaye par des concombres ou des carottes émincés, ou encore, par des haricots verts. Ce plat se mange seul, avec du riz ou en accompagnement d’un plat principal, ou même en amuse-gueule.

140508_h65ox_cap_salade_sn635


Je préfère : la visite qui arrive à l’improviste ou qui prend rendez-vous?

141224_dt737_souper_amis_alimentation_sn635

S’il est un sujet qui peut diviser un couple, c’est bien celui de la visite qui arrive sans s’annoncer! On a justement demandé son avis au couple vancouvérois formé de Pierre et Bettina Cenerelli.parfois la zizanie dans les chaumières. Se prêtent au jeu : Shelly Gong, une francophone d’origine chinoise habitant Maple Ridge, en banlieue de Vancouver, et le Franco-Albertain Yvon Laberge.

Share
Catégories : Société
Mots-clés : , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions ou dans une des deux langues officielles, soit le français ou l'anglais. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*