Photo Credit: IS / iStock

Le monde chez nous: Congo, Rwanda, Liban, Haïti, Suisse

Le monde chez nous, c’est un tour du monde culturel au cœur de la francophonie de l’Ouest. C’est un rendez-vous incontournable pour découvrir, dans la bonne humeur, les voix et les accents de ceux et celles qui enrichissent ces communautés.

Découvrez la huitième émission de cette production d’ICI Radio-Canada animée par Célyne Gagnon.

Écoutez

Cécile Kayijuka, de Kinshasa à Regina

Cécile Kayijuka
Cécile Kayijuka © ICI Radio-Canada

Elle se considère Rwandaise, et pourtant elle est née en République démocratique du Congo. Récit du parcours d’une jeune femme du monde. 


Le métchif, cette langue méconnue

Miguel Vielfaure
Miguel Vielfaure © ICI Radio-Canada/Roland Lavoie

Le Manitoba abrite une langue inédite du pays : le métchif, parlée par les Métis. Miguel Vielfaure nous la fait découvrir


Traits et gestes du Liban

Nicholas Kahwaji en compagnie de Célyne Gagnon
Nicholas Kahwaji en compagnie de Célyne Gagnon © ICI Radio-Canada

Nicholas Kahwaji a quitté le Liban il y a plus de 30 ans. Installé à Vancouver avec sa femme et ses enfants, il conserve un lien étroit à la culture libanaise : la langue, les traditions culinaires et des séjours fréquents au pays du cèdre lui permettent de préserver la richesse de cette culture ancestrale.


Le « chocolat pays » de Florence Étienne

Florence Étienne
Florence Étienne © ICI Radio-Canada

En Haïti, on apprécie énormément un breuvage délicieux à base de cacao qu’on associerait ici plutôt aux plaisirs des sports d’hiver. Notre invitée vit maintenant en Colombie-Britannique et elle n’a visiblement pas oublié cette boisson délectable! 

Ingrédients 

  • lait de coco (noix de coco râpée dont on extrait le lait)
  • cannelle
  • anis
  • cacao naturel
  • zeste de citron
  • vanille
  • lait évaporé ou lait de soya ou d’amandes au goût

Petite leçon de franco-suisse

Jérôme Charbonnet
Jérôme Charbonnet © ICI Radio-Canada

Quand une carrière nous mène aux quatre coins du globe, on découvre forcément toute la richesse des « parlures » d’ailleurs. C’est le cas de Jérôme Charbonnet, avec qui nous aurons un aperçu de la saveur particulière du franco-suisse, en accéléré!


Le vin de palme comme substitut au lait maternel

Yvon Makadiama
Yvon Makadiama © ICI Radio-Canada

Né au Congo-Brazzavile, Yvon Makadiama rêvait de vivre au Canada. Urgentologue de formation, son parcours professionnel le mène d’abord à Prince George. Il met ensuite le cap sur l’Île de Vancouver, où il termine sa résidence pour reprendre sa pratique de médecine d’urgence. Mais c’est à la pharmacopée traditionnelle du Congo qu’il nous initiera aujourd’hui, en nous parlant d’une solution pour les mères dans l’incapacité d’allaiter : le vin de palme. 
 
Soyez rassurés : on ne donne pas de vin de palme fermenté aux nourrissons! Mais comme le vin de palme fermente assez rapidement, on ne les nourrit qu’avec les récoltes les plus récentes.


Les devoirs : après l’école ou après le souper?

Une mère fait réciter sa leçon à sa fille tout en faisant la vaisselle (mars 1966).
Une mère fait réciter sa leçon à sa fille tout en faisant la vaisselle (mars 1966). © Getty Images/Stringer/Ron Gerelli

Cette semaine, on a demandé à deux ados de la grande région de Vancouver s’ils préféraient faire leurs devoirs dès leur retour à la maison ou après le repas du soir. Écoutez Ramjee Virk et Mattéo Priolet.

Catégories : Société
Mots-clés : , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la Nétiquette.

Nétiquette
Quand vous vous exprimez dans le cadre d’une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu’un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d’accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c’est bien là l’intérêt des tribunes! La nétiquette est l’ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d’intervenir dans une tribune, il est important d’en prendre connaissance. Sinon, on risque l’expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s’inscrire, les utilisateurs sont tenus d’indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s’afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s’il existe un doute quant à l’identité de son auteur.
  2. L’usurpation de l’identité d’autrui dans l’intention d’induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d’expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l’âge, l’origine ethnique, la religion, le sexe ou l’orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l’origine ethnique, l’appartenance à une religion ou à un groupe d’âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l’agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l’exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d’un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d’injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L’échange d’arguments et de vues contradictoires est un élément clé d’un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d’un dialogue ou d’une discussion privée entre deux participants qui s’interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L’usage d’autres langues, à l’exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L’envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L’insertion d’images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L’inclusion d’hyperliens vers d’autres sites est permise, à condition qu’ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n’est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d’un texte d’autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d’Internet.
  18. Radio Canada International  n’est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*