Avions d’American Airlines et de US Airways

Avions d’American Airlines et de US Airways à Washington (archives)
Photo Credit: PC / AP Photo/Susan Walsh

Le gouvernement ouvre encore plus grand le ciel canadien aux étrangers dans le transport de nos passagers

Share

Le ministre fédéral des Transports a annoncé jeudi que les sociétés étrangères pourront bientôt posséder jusqu’à 49 % des intérêts d’une compagnie aérienne au Canada, comme Air Canada ou WestJet, alors que ce plafond est fixé actuellement à 25 %.

L’intention est d’amener plus de concurrence dans le marché des transporteurs pour offrir aux consommateurs canadiens davantage de billets d’avion à plus faibles coûts.

Le ministre des Transports Marc Garneau a indiqué cependant qu’un investisseur unique — ou un seul groupe d’investisseurs — ne pourra pas détenir une participation supérieure à 25 % dans une compagnie aérienne canadienne.

Lors d’une allocution jeudi à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, le ministre a aussi indiqué qu’en attendant l’adoption d’une nouvelle loi en ce sens au Parlement, les compagnies Canada Jetlines et Enerjet pourront immédiatement se prévaloir de ces nouveaux critères en matière de propriété étrangère.

Canada Jetlines et Enerjet de Calgary rêvaient d’investir le marché des transporteurs à faibles coûts et demandaient des assouplissements aux règles en matière de propriété étrangère pour aller de l’avant. Photo CBC

Canada Jetlines et Enerjet de Calgary rêvaient d’investir le marché des transporteurs à faibles coûts et demandaient des assouplissements aux règles en matière de propriété étrangère pour aller de l’avant.
Photo CBC

Il ne s’agit pas d’aider la multinationale canadienne Bombardier en difficulté

Un aperçu des vols de Canada Jetlines
Un avion de Canada Jetlines © Canada Jetlines / Facebook

Le ministre Garneau a précisé que l’exemption accordée à Canada Jetlines et Enerjet n’était pas destinée à créer un marché pour les appareils de Bombardier. Ottawa souhaite plutôt réduire le coût du transport aérien pour les voyageurs canadiens, en favorisant un environnement plus concurrentiel dans le marché des transporteurs à faibles coûts.

Canada Jetlines prévoit d’investir ce marché avec, d’abord, deux appareils loués, pour bâtir par la suite, en huit ans, une flotte de 40 avions. Le transporteur envisagera alors l’acquisition d’appareils de la C Series de Bombardier.

Le président de Canada Jetlines, Jim Scott, a indiqué que cette mesure permettra à la compagnie de Vancouver d’attirer des investisseurs afin d’offrir dès l’été prochain des rabais de 30 %, en utilisant des aéroports secondaires, moins coûteux.

Extrait de la conférence de presse du ministre des Transports Marc Garneau

Les droits des voyageurs

Le gouvernement canadien veut d’autre part accélérer les contrôles de sécurité dans les aéroports, afin qu’ils soient concurrentiels dans le monde. « Les temps d’attente en Allemagne, en France et en Belgique sont de 10 minutes ou moins pour 90 à 95 % des passagers », a souligné M. Garneau. « Les longues files d’attente aux points de contrôle ne devraient pas être la norme. Trop de Canadiens attendent trop longtemps. »

Le ministre a aussi annoncé que son gouvernement présentera, dans les prochains mois, un « régime de droits des voyageurs aériens », qui établira des « exigences minimales précises » pour que les Canadiens sachent quand ils sont admissibles à une indemnité des transporteurs, comme cela se fait aux États-Unis et dans l’Union européenne.

Découvrez :
Baisse du prix des billets d’avion au Canada. Une idée en l’air?
Baisser les tarifs pour les vols intérieurs au Canada est une promesse dans l’air du temps au Canada, mais est-ce de la part de nos politiciens une promesse en l’air?
Lisez la suite…

En 2015, le Canada se situait au 130e rang sur 138 pays au chapitre des taxes sur les billets et des tarifs imposés aux aéroports. Les aéroports canadiens paient au gouvernement canadien des loyers coûteux pouvant aller jusqu’à 12 % de leurs revenus bruts. Transports Canada a ainsi perçu 313 millions de dollars pour l’exercice financier 2014-2015.Crédit photo : iStock
En 2015, le Canada se situait au 130e rang sur 138 pays au chapitre des taxes sur les billets et des tarifs imposés aux aéroports. Les aéroports canadiens paient au gouvernement canadien des loyers coûteux pouvant aller jusqu’à 12 % de leurs revenus bruts. Transports Canada a ainsi perçu 313 millions de dollars pour l’exercice financier 2014-2015.Crédit photo : iStock

 

RCI avec La Presse canadienne et CBC

Sur le même thème

Ottawa aims to lower airfares by bolstering competition – RCI

Les sièges d’avion à espace restreint maintenant sur la sellette – RCI 

Cela fait 75 ans qu’on peut traverser tout le Canada en avion – RCI 

Share
Catégories : Économie, Société
Mots-clés : , , , , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions ou dans une des deux langues officielles, soit le français ou l'anglais. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

Un commentaire pour «Le gouvernement ouvre encore plus grand le ciel canadien aux étrangers dans le transport de nos passagers»
  1. Avatar fan dit :

    Ne pas oublier le service ferroviaire à bas prix dans le service de transport.