Aînés : des mesures au sujet du crédit d'impôt en raison de l'âge qui suscitent un vif débat à l'assemblée nationale du Québec

Aînés : des mesures au sujet du crédit d'impôt en raison de l'âge qui suscitent un vif débat à l'assemblée nationale du Québec
Photo Credit: iStock

Crédit d’impôt en raison de l’âge : le gouvernement du Québec va-t-il totalement laisser tomber les aînés?

Share

À l’Assemblée nationale du Québec, les échanges entre les élus du Parti libéral au pouvoir et ceux de l’opposition sont très houleux sur la question du crédit d’impôt aux aînés. Le gouvernement a maintenant décidé d’attendre le prochain budget pour annoncer les mesures fiscales visant à atténuer les effets de l’augmentation du niveau de l’âge d’admissibilité au crédit d’impôt en raison de l’âge pour les aînés les plus vulnérables, des mesures qui pourraient être rétroactives.

Insensibilité face aux aînés?

Alors que tous les organismes qui représentent les aînés espèrent que le gouvernement recule sur son projet de faire passer le seuil de 65 à 70 ans, le ministre Carlos Leitao a annoncé « qu’aucune personne aînée vulnérable » ne sera victime des mesures qui seront annoncées dans les prochains mois.

La notion de vulnérabilité suscite des débats. Amir Khadir, député de Québec solidaire, a affirmé à ce sujet que la majorité des aînés sont vulnérables, car leurs revenus annuels dépassent rarement 20 000 $.

Si cette décision demeure inchangée, les aînés vont perdre près de 500 $ chacun par an, ce qui représente, selon Amir Khadir, leur budget d’épicerie pour près de 8 semaines.

La mesure du gouvernement libéral entre en vigueur en avril prochain. D’ici là, il y aura un budget et les attentes envers le gouvernement sont qu’il rectifiera le tir.

François Legault, de la Coalition avenir Québec, a dénoncé le fait que depuis plusieurs jours, le premier ministre du Québec se montre « insensible face aux aînés les plus vulnérables en refusant de mettre en place le crédit d’impôt qu’il a coupé ».

Quant au chef du Parti québécois Jean François Lisée, il a rappelé qu’avant le gouvernement du premier ministre Philippe Couillard, « il n’existait pas de débat sur la maltraitance des aînés […] avec la décision de réduire de 500 $ par année le revenu des aînés les plus vulnérables ».

l'opposition dénonce de vagues promesses de compensation pour les aînés qui seront affectés par les réformes du gouvernement libéral
l’opposition dénonce de vagues promesses de compensation pour les aînés qui seront affectés par les réformes du gouvernement libéral © Radio-Canada

Le Parti libéral « ne veut appauvrir personne, surtout pas les aînés »

En réponse aux observations des partis d’opposition, M. Couillard a estimé que sa décision ne vise pas à appauvrir les personnes, encore moins les aînés les plus vulnérables du Québec.

Il annonce un « bon budget » à venir, un budget qui sera équilibré pour la troisième année de suite.

Estimant que ce budget montre ce qui peut être fait quand des marges de manœuvre existent, le premier ministre du Québec a affirmé sa volonté de revoir la mesure concernant le crédit d’impôt des aînés qui va être corrigée par des dispositions compensatoires.

Cela se fera au moment du dépôt du budget et non pas pendant la période de questions à l’Assemblée nationale, a souligné Philippe Couillard. « On ne laissera pas de côté les aînés les plus vulnérables, on va être avec eux, avec elles, et ça paraîtra lors du budget », a-t-il dit.

Un crédit d'impôt qui repousse graduellement l'âge de la retraite de 65 à 70 ans que dénoncent les organisations d'aînés.
Un crédit d’impôt qui repousse graduellement l’âge de la retraite de 65 à 70 ans que dénoncent les organisations d’aînés. © iStockphoto

Une pétition pour inciter le gouvernement à faire marche arrière

Il existe désormais un front commun des organisations d’aînés et des partis de l’opposition au sujet du crédit d’impôt en raison de l’âge.

Ce front commun a décidé de lancer une pétition sur le site de l’Assemblée nationale pour inciter le gouvernement libéral à revenir sur sa décision, qui prévoit une hausse graduelle de l’âge d’admissibilité à ce crédit jusqu’en 2020.

L’âge d’admissibilité à ce crédit d’impôt qui existe depuis près de 50 ans, doit absolument être ramené à 65 ans, et de façon rétroactive, pour éviter qu’un demi-million d’aînés soient dépouillés de revenus substantiels dont ils ont grandement besoin, soit 300 millions d’ici cinq ans.

Les organismes d’aînés, notamment le Réseau FADOQ, l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR), l’Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP) et l’Association des retraitées et retraités de l’éducation et des autres services publics du Québec (AREQ), ont déclaré ne pas vouloir « se contenter d’éventuels ajustements » annoncés par le gouvernement libéral, dont le « pas de côté » il y a quelques jours est jugé « nettement insuffisant ».

De concert avec les partis d’opposition, les organismes d’aînés ont affirmé leur volonté de poursuivre les pressions jusqu’à ce qu’ils « aient obtenu justice pour les aînés. »

 À lire aussi :

500 000 aînés vont être privés de leur crédit d’impôt au Québec et cela fait très mal!

Déclaration de revenus : aider les aînés à aller chercher tous les crédits et déductions auxquels ils ont droit!

 

Share
Catégories : Économie, Politique, Société
Mots-clés : , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

2 comments on “Crédit d’impôt en raison de l’âge : le gouvernement du Québec va-t-il totalement laisser tomber les aînés?
  1. Avatar Bernard Jolicoeur dit :

    Quand le Gouvernement du Québec et du Canada amélioreras le sort des aînés (es) nous les bâtisseurs du pays, ce ne sont pas toutes les gens du troisième âge qui ont un revenu imposable, mais qui sont dans la précarité Gouvernement du Québec devrais nous redonner notre allocation logement accorder le soins des dents dentisterie et autre service accorder autrefois et Ottawa nous indexer à tout les trois mois selon le vrais indice des prix à la consommation ainsi qu accorder une aide substantielle pour nous aider à rejoindre les deux bous avec montant que nous avons ont ne peut que regarder la télévision et calculer presque qu à tout les jours si nous allons nous joindre au prochain moi Quelle beau Loisir !

  2. Avatar Rene Albert dit :

    Mieux pas…autrement le gouvernement va tomber!!!