Justin Trudeau en compagnie de Leo Varadkar.

Justin Trudeau en compagnie de Leo Varadkar.
Photo Credit: Ryan Remiorz / La Presse canadienne

Actes terroristes en Europe et en Afrique : Justin Trudeau appelle à l’unité

Share

Les attentats commis au Burkina Faso et en Espagne, dans lesquels des Canadiens ont péri, « cherchent à diviser la communauté mondiale », a averti dimanche le premier ministre canadien Justin Trudeau à l’issue d’une rencontre bilatérale avec son homologue irlandais à Montréal.

« Ces actes terroristes sont odieux. Ils visent à diviser la communauté mondiale et à semer la discorde entre voisins en attisant la peur et la méfiance. Mais ces personnes lâches ne vont pas gagner », a déclaré le premier ministre canadien lors d’une conférence de presse conjointe avec Leo Varadkar.

« Nous allons continuer à faire ce que nous avons toujours fait, à nous montrer unis et encore plus forts face à la haine. Nous resterons fidèles à nos valeurs, des valeurs d’amour, d’acceptation et de la force créée par la diversité », a-t-il poursuivi.

Graham Hughes / La Presse Canadienne

Graham Hughes / La Presse Canadienne

Unité à l’occasion du défilé de la Fierté

Un peu plus tard dans la journée, les deux chefs de gouvernement ont marché côte à côte à l’occasion du défilé de la Fierté gaie de Montréal, où plusieurs milliers de personnes étaient rassemblées, pour la plupart costumées et grimées, pour célébrer les droits de la communauté LGBT.

Ayant abandonné la cravate et ayant déboutonné sa chemise bleu clair pour l’occasion, Justin Trudeau a défilé avec d’autres ministres et responsables politiques canadiens sous un soleil radieux, saluant en souriant les Montréalais présents pour l’occasion et s’autorisant quelques égoportraits sollicités par des admirateurs.

Leo Varadkar, récemment devenu premier ministre d’Irlande après la démission de son prédécesseur Enda Kenny, est le premier chef de gouvernement étranger à défiler aux côtés d’un premier ministre canadien lors d’un défilé des fiertés homosexuelles au Canada. Leo Varadkar est également le premier chef de gouvernement irlandais ouvertement homosexuel.

« Je crois que partout dans le monde, le mouvement de la Fierté évolue en quelque chose qui dépasse la communauté LGBT. Il devient une célébration de la diversité en tant que force dans la communauté et à travers la société », a-t-il déclaré à cette occasion.

Aide-mémoire…
Attentat à Barcelone: Un Canadien mort et quatre autres blessés
L’attentat de jeudi à Barcelone a tué un Canadien et en a blessé quatre autres. La victime est Ian Moore Wilson.
Il s’agit du père d’une policière de Vancouver. Les services d’urgence espagnols ont prodigué des soins à sa femme, Valerie Wilson. La famille a demandé à ce que l’on respecte son intimité.
Dans une déclaration écrite, Justin Trudeau a exprimé sa tristesse et offert ses condoléances aux familles touchées.
En tout, 13 personnes ont été tuées et une centaine d’autres blessées lors de l’attentat.
Selon les dirigeants espagnols,les victimes proviennent de 34 pays.

Ian Wilson a été tué à Barcelone. On le voit ici en compagnie de sa femme Valerie. Photo : La Presse canadienne

Ian Wilson a été tué à Barcelone. On le voit ici en compagnie de sa femme Valerie.
Photo : La Presse canadienne

.

Festif et revendicateur

Alors que les autorités se préparaient, dimanche après-midi, à Québec, à des manifestations de groupes près de l’extrême droite et de contre-manifestants antiracisme, M. Trudeau, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, et le maire de Montréal Denis Coderre ont voulu élargir leur message.

« Les citoyens du Canada et ceux de l’Irlande savent que la diversité est une source de force, et non de faiblesse. Nous comprenons qu’il ne suffit pas simplement de tolérer nos voisins, mais qu’il faut plutôt célébrer ce qui rend chacun de nous unique. Il peut s’agir de la langue que nous parlons, de la religion que nous pratiquons, il peut s’agir de notre genre, de la façon de l’exprimer », a déclaré M. Trudeau dans son allocution.

Le défilé de la Fierté gaie permet chaque année d’admirer les costumes extravagants de ses participants.

Découvrez :
Difficile « coming out » pour 45 % à 54 % des LGBT au travail ou à l’école! 
La crainte d’être rejetés, moqués, intimidés, marginalisés ou de voir leur carrière connaître un coup de frein, incite beaucoup de membres de la communauté LGBT au silence total sur leur orientation sexuelle. C’est ce que révèle un sondage de la Fondation Jasmin Roy.

Les couleurs arc-en-ciel de la communté LGBT Photo Credit: Radio-Canada/Maryse Lemieux

Les couleurs arc-en-ciel de la communté LGBT
Photo Credit: Radio-Canada/Maryse Lemieux

RCI avec La Presse canadienne et Radio-Canada

En complément

Fierté Montréal : un défilé à la fois « festif et revendicateur » – Radio-Canada

Des thérapies pour « convertir » les homosexuels sont toujours offertes au Canada – RCI

Le tiers des couples de même sexe est marié au Canada – RCI

Share
Catégories : International, Politique
Mots-clés : , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*