Un vendeur détient deux oies (archives) © REUTERS/Laszlo Balogh

Un homme accusé de trafic de viande d’oiseaux migrateurs en Saskatchewan

David Tschetter, 56 ans, directeur de Star City Produce and Meats, a plaidé coupable à des accusations de trafic d’espèces sauvages portées contre lui en vertu de la Loi fédérale sur la convention concernant les oiseaux migrateurs devant le tribunal provincial de la Saskatchewan à Melfort. 

C’est grâce à une enquête secrète très vaste commencée en 2014 que les agents de conservation du ministère de l’Environnement et la police provinciale ont qu’un magasin de viande de Star City vendait illégalement de la viande d’oie sauvage.

En effet, de grands volumes de viande d’oiseaux migrateurs, principalement des oies, se trouvaient en vente dans la boutique fournissant les résidents de la colonie huttérite de StarCity.

La viande sauvage était transformée en viande séchée et en saucisses. Les autorités croient qu’il y avait dans le commerce plus de viande sauvage que ce que les résidents pouvaient en consommer. Ceci suggère, selon eux, du trafic même au-delà des frontières de la communauté. 

© REUTERS/Kai Pfaffenbach

Bien que les agents de conservation de la faune aient donné au propriétaire du commerce des avertissements verbaux et écrits dans lesquels on expliquant qu’il était illégal de vendre de la viande d’oie sauvage, la viande d’oie a continué d’y être vendue. À cinq occasions entre 2014 et septembre 2017, des policiers habillés en civil ont visité le magasin et ont pu acheter de la viande d’oie sauvage.

David Tschetter a été condamné à une amende de 11 500 $ et a reçu l’ordre de transformer 159 kilogrammes (350 livres) de chair d’oie saisie en saucisses qui seront ensuite données aux banques alimentaires de la région de Melfort.

Le trafic d’animaux sauvages est illégal en vertu des lois fédérales et provinciales, mais il est de plus en plus répandu sur les médias sociaux et par l’entremise de marchands illégaux.

Selon le ministère de l’Environnement de la Saskatchewan, celle-ci est une pratique qui menace les populations fauniques locales et vole les opportunités des chasseurs légitimes. Le gouvernement de la province lance un appel à la population pour qu’elle contribue à la dénonciation de ce type de commerce illégal par l’entremise d’une page web anonyme

Radio Canada International avec le Gouvernement et la police de la Saskatchewan. 
Catégories : Économie, Environnement, Société
Mots-clés : ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.